Après Victorine, deux femmes retrouvées massacrées dans un appartement à Paris

Après Victorine, deux femmes retrouvées massacrées dans un appartement à Paris. Les policiers sont intervenus mercredi soir, vers 20H30, dans un appartement de la rue Bisson dans le 20ème arrondissement de Paris.

A l’intérieur, les forces de l’ordre ont découvert les corps de deux femmes atrocement mutilées.

Elles avaient été frappées à l’arme blanche et à l’aide d’un objet contondant.

L’une des victimes, dénudée, présentait de graves blessures au niveau du crâne et était déjà morte. La seconde était éventrée, en arrêt cardio-respiratoire. Elle est décédée peu après.

Un homme nu a été interpellé sur les lieux et a été placé en garde à vue. Il est connu pour souffrir de troubles psychiatriques.

Il aurait notamment utilisé un pied de chaise pour s’en prendre très violemment aux deux victimes.

Le 2ème District de police judiciaire a été chargé de l’enquête. femmes massacrées Paris

SUR LE FIL…

La mort de Victorine Dartois, en Isère, n’est pas accidentelle. L’autopsie du corps de la jeune femme retrouvée à proximité d’un étang à Villefontaine a révélé l’intervention d’un tiers dans son décès.

Trois jours après la découverte du corps sans vie de Victorine Dartois, 18 ans, on en sait davantage sur les circonstances de sa mort. L’information principale est qu’il ne s’agit pas d’un accident, alors que la jeune femme avait été retrouvée à proximité d’un étang à Villefontaine, en Isère. L’intervention d’un tiers a été prouvée par l’autopsie, réalisée ce mercredi. Elle montre la présence de multiples ecchymoses internes sur le corps de Victorine, qui a succombé par noyade. Aucune trace de violences sexuelles n’a été relevée par l’expertise du médecin-légiste, même s’il n’est « pas pour autant possible à ce stade de l’enquête d’écarter cette hypothèse », a précisé Boris Duffau, procureur adjoint de la République de Grenoble.
La mort de Victorine reste pour autant un mystère, alors qu’aucun suspect n’a été publiquement reconnu. « Personne ne lui connaissait de contentieux » et pour l’entourage de la jeune fille, c’est « l’incompréhension », a indiqué Me Kelly Monteiro. « La famille de Victorine est détruite. elle essaye de tenir le coup mais elle a besoin d’être soutenue, épaulée dans cette épreuve », a déclaré l’avocate de la famille de Victorine. Pour rappel, l’étudiante en BTS avait disparu depuis samedi, vers 19 heures, alors qu’elle rentrait d’un centre commercial à pied après avoir raté son bus.
Les proches de Victorine organisent une marche blanche dimanche prochain, à 14h30 à Villefontaine. La sœur aînée de la jeune femme, Romane, a annoncé l’événement sur sa page Facebook.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici