Assassinat de Samuel Paty: La photo du professeur décapité publiée sur Twitter

Assassinat de Samuel Paty: La photo du professeur décapité publiée sur Twitter. Un Toulousain de 20 ans a été condamné vendredi à douze mois de prison, dont deux ferme, pour apologie du terrorisme. Après avoir créé un faux profil d’islamiste radical sur un forum, il y avait partagé le tweet de l’assassin de Samuel Paty, qui contenait une photo du professeur décapité.

Son post était accompagné du commentaire : «Prof décapité : les gwers [terme péjoratif pour désigner les Européens blancs, NDLR], c’est quoi ça.» Son message a été signalé sur la plate-forme gouvernementale Pharos, permettant d’alerter sur les contenus illicites trouvés sur Internet.

Le jeune homme a été jugé en comparution immédiate vendredi par le tribunal correctionnel de Toulouse (Haute-Garonne), qui a également prononcé une obligation de soins et confisqué son ordinateur. A la barre, le prévenu a expliqué faire partie «d’une communauté de patriotes sur le forum» en question, et que «le sujet était destiné à provoquer». Il a été incarcéré dans la foulée de son procès.

Selon le procureur de Toulouse, les appels à la haine se multiplient sur Internet depuis l’assassinat de Samuel Paty. Vendredi, une étudiante de 19 ans a été condamnée à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Besançon (Doubs) pour avoir écrit sur Facebook que l’enseignant «méritait» de mourir. Le parquet de Paris a indiqué mercredi avoir ouvert «une quinzaine d’enquêtes» à la suite de l’assassinat de Samuel Paty, pour des faits d’apologie du terrorisme en ligne, de menaces de mort ou encore d’injures publiques.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici