Au revoir, 2020: les célébrations du Nouvel An sont différentes cette année

Au revoir, 2020: les célébrations du Nouvel An sont différentes cette année. Feu d’artifice de Melbourne annulé; Sydney a exhorté les gens à rester à la maison et à regarder la télévision.

Ce réveillon du Nouvel An est célébré comme aucun autre, avec des restrictions en cas de pandémie limitant les foules et de nombreuses personnes faisant leurs adieux à une année qu’elles préféreraient oublier.

Les expériences du Nouvel An en Asie et dans le Pacifique Sud variaient considérablement selon les pays, tout comme le coronavirus lui-même.Certaines grandes villes ont annulé ou réduit leurs célébrations traditionnelles, tandis qu’une poignée d’endroits sans épidémies actives se poursuivaient comme toute autre année.

L’Australie a été parmi les premiers pays à sonner en 2021 en raison de sa proximité avec la ligne de date internationale. C’est une fin d’année sombre pour la Nouvelle-Galles du Sud et Victoria, les deux États les plus peuplés du pays, qui se battent pour enrayer les nouvelles épidémies de COVID-19.

Au cours des dernières années, un million de personnes ont envahi le port de Sydney pour regarder des feux d’artifice qui se trouvent sur le pont du port de Sydney, mais la plupart ont dû regarder la télévision alors que les autorités exhortaient les résidents à rester chez eux.

Les emplacements sur le port étaient clôturés, les parcs populaires fermés et les célèbres lieux de nuit étrangement désertés. Un feu d’artifice de 21 heures a été mis au rebut, mais il y avait encore un spectacle pyrotechnique de sept minutes à minuit.

Les gens n’étaient autorisés à entrer dans le centre-ville de Sydney que s’ils avaient une réservation au restaurant ou étaient l’un des cinq invités d’un habitant du centre-ville. Les gens n’étaient pas autorisés dans le centre-ville sans permis.

Certains restaurants du port ont facturé jusqu’à 1690 dollars australiens (environ 1660 dollars canadiens) pour un siège, a rapporté mercredi le journal Daily Telegraph de Sydney.

Sydney est la ville la plus peuplée d’Australie et a connu sa transmission locale la plus active du coronavirus ces dernières semaines.

Melbourne, la deuxième ville la plus peuplée d’Australie, a annulé ses feux d’artifice cette année. “Pour la première fois depuis de très nombreuses années, nous avons pris la grande décision, la décision difficile d’annuler les feux d’artifice”, a déclaré la mairesse Sally Capp.

«Nous l’avons fait parce que nous savons que cela attire jusqu’à 450 000 personnes dans la ville pendant un moment à minuit pour profiter d’un spectacle et d’une musique spectaculaires. Nous ne faisons pas cela cette année.

En Corée du Sud, le gouvernement de la ville de Séoul a annulé sa cérémonie annuelle de sonnerie du Nouvel An dans le quartier de Jongno pour la première fois depuis que l’événement a eu lieu pour la première fois en 1953, des mois après la fin de la guerre de Corée. La cérémonie attire normalement environ 100 000 personnes et est diffusée en direct.

Les autorités des zones côtières de l’est de la Corée du Sud ont fermé des plages et d’autres endroits où des centaines de milliers de personnes se rassemblent généralement le jour de l’an pour regarder le lever du soleil.

Les villes et les pays qui ont réussi à contrôler le coronavirus doivent se réjouir. La Nouvelle-Zélande, qui a deux heures d’avance sur Sydney, et plusieurs de ses voisins insulaires du Pacifique Sud qui n’ont pas non plus de cas de COVID-19 actifs ont tenu leurs célébrations habituelles du Nouvel An.

Taïwan a accueilli sa célébration habituelle du Nouvel An, un feu d’artifice près de la tour emblématique Taipei 101 de sa capitale. Une cérémonie de lever du drapeau devant le bâtiment du bureau présidentiel le matin du Nouvel An était prévue. L’île n’a enregistré que sept décès et 700 cas confirmés.

Dans les sociétés chinoises, le nouvel an lunaire, qui en 2021 tombera en février, a généralement la priorité sur le nouvel an solaire du 1er janvier. Le coronavirus a assuré des célébrations plus silencieuses de la fête occidentale. Pékin a programmé une cérémonie de compte à rebours avec seulement quelques invités, tandis que d’autres événements prévus ont été annulés.

Une grande partie du Japon a accueilli tranquillement 2021 chez lui, alarmé après que Tokyo ait signalé un nombre quotidien record de cas confirmés de coronavirus. La capitale a rapporté environ 1 300 jeudi, dépassant les 1 000 pour la première fois.

Beaucoup de gens ont sauté ce qui est habituellement une chance de retourner dans leurs foyers ancestraux pour les vacances, dans l’espoir de réduire les risques pour la santé des familles élargies. Les services de train qui transportent généralement les gens en visite au sanctuaire pendant la nuit ont été annulés. L’empereur Naruhito livre un message vidéo pour la nouvelle année, au lieu de saluer les foules acclamées depuis un balcon à l’extérieur du palais.

Des millions d’Indiens prévoyaient d’inaugurer la nouvelle année avec des célébrations tamisées à la maison en raison des couvre-feux nocturnes, de l’interdiction des fêtes sur la plage et des restrictions de mouvement dans les grandes villes et villages après que la nouvelle variante plus contagieuse du coronavirus ait atteint le pays.

À New Delhi, Mumbai et Chennai, les hôtels et les bars ont reçu l’ordre de fermer à 23 heures. Les trois villes ont été les plus touchées par la pandémie de coronavirus.

Les drones surveillaient les mouvements des gens à Mumbai, la capitale financière et du divertissement de l’Inde. Les grands rassemblements ont été interdits, mais il n’y avait aucune restriction sur les visites d’amis, de parents et de lieux publics en groupes de quatre personnes au maximum, a indiqué la police.

Malgré une flambée d’infections, le hub du Golfe de Dubaï a poursuivi ses célébrations de masse du Nouvel An, y compris le spectacle de feux d’artifice annuel autour de la Burj Khalifa, la plus haute tour du monde.

Dans de nombreux pays européens, les autorités ont averti qu’elles étaient prêtes à sévir contre les fêtards qui enfreignent les règles de santé publique. Dans la capitale tchèque de Prague, une destination populaire du Nouvel An pour les gens de tout le continent, la police s’est préparée à appliquer un couvre-feu nocturne à partir de 21 heures.

Les organisateurs du spectacle annuel de la Saint-Sylvestre à la porte de Brandebourg à Berlin, qui attire régulièrement des centaines de milliers de spectateurs, organisent cette année un événement virtuel que les gens peuvent regarder chez eux. Les rassemblements publics et les feux d’artifice sont interdits dans une grande partie de la capitale allemande.

Le ministre italien de l’Intérieur a ordonné à 70 000 agents des forces de l’ordre d’être en patrouille pour le réveillon du Nouvel An et a déclaré que les célébrations de cette année seraient “plus sobres” que d’habitude. Les feux d’artifice se poursuivront comme prévu à minuit sur le Colisée de Rome, mais le visionnement se fera uniquement depuis les balcons en raison d’un couvre-feu à 22 heures dans tout le pays.

Quelques familles se sont rassemblées jeudi matin sur la place centrale ensoleillée de la Puerta de Sol à Madrid pour écouter la répétition de la sonnerie traditionnelle des cloches qui a lieu à minuit pour saluer chaque nouvelle année. Ils ont suivi la coutume espagnole de manger 12 raisins à chaque coup de cloche avant que la police ne dégage la zone.

Le gouvernement britannique a diffusé des annonces implorant le public de «voir la nouvelle année en toute sécurité chez lui». La plupart de la population anglaise est soumise à des mesures de verrouillage dans le but de ralentir la propagation de la nouvelle variante de coronavirus facilement transmissible.

Le feu d’artifice annuel de la Saint-Sylvestre à Londres, qui attire généralement des milliers de personnes sur les rives de la Tamise, a été annulé. Mais une tradition se poursuivra: la cloche de Big Ben devrait sonner 12 bangs à minuit pour annoncer la fin de 2020.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici