Aya Nakamura: Dans la peau d'une femme puissante, elle expose son intimité

Aya Nakamura: Dans la peau d’une femme puissante, elle expose son intimité. Il ne passe plus un jour sans que la Pop Queen française ne fasse l’actualité. Devenue, la chanteuse francophone la plus écouté actuellement, Aya Nakamura expose son intimité dans “Femmes puissantes”, sur France Inter.

Au micro de Léa Salamé, l’artiste francophone la plus écoutée dans le monde se prête avec malice et bonne humeur au jeu de l’entretien.

L’an passé, les entretiens de Léa Salamé avec des Femmes puissantes ne nous avaient pas transcendés. Un nom, dans la deuxième saison, a attiré nos oreilles. Qu’allait donner l’exercice avec Aya Nakamura ? L’artiste francophone la plus écoutée dans le monde sait déjouer les chausse-trappes avec brio. Se sent-elle plus Malienne ou plus Française ? « Parisienne ! » Question suivante, s’il vous plaît. La chanteuse rit, balaie le mépris des médias snobs et ces « journalistes un peu perdus » qui l’appellent rappeuse.
Aya Nakamura: Dans la peau d'une femme puissante, elle expose son intimité
Et soudain, l’intime. Enfant, elle se sentait décalée. « Je me parlais à moi-même pour me consoler. » Ses premiers textes ne sont-ils pas nés dans son journal d’ado ? L’artiste parle des coups de son ex. De sa mère griotte et de son père, si pudique, qui ne vient jamais à ses concerts. « Femme puissante ? » Elle se dit « guerrière mentale ». Allergique aux étiquettes, elle portera ce qu’elle voudra porter quand elle le voudra. Peut-être la lutte contre l’excision, comme Oumou Sangaré, qu’elle admire. Peut-être le féminisme. « Quand j’aurai envie d’imposer ce combat, je le ferai moi-même. »

Le 30 décembre dernier, la star de 25 ans avait publié sur son compte Instagram, suivi par plus de 2,5 millions de personnes, une série de photos sur lesquelles on pouvait la voir au côté de son chéri, à Dubaï, où elle a donné un concert pour le Nouvel An.

Des clichés remplis d’amour qui ont depuis été supprimés par l’artiste révélée en 2017 avec son célèbre titre «Djadja». Quant à Vladimir Boudnikoff, il a de son côté posté en story des photos du désert en écrivant en dessous de l’une d’entre elles : «Tout devient beaucoup plus clair».

De plus, comme en témoignent ses autres publications, il a semble-t-il pris l’avion tout seul pour rentrer en France. Tout porte donc à croire que ce séjour, qui avait visiblement bien commencé, s’est mal terminé.

Et ce n’est pas tout. Aya Nakamura et Vladimir Boudnikoff ont participé à la même soirée ce dimanche 3 janvier. Mais en story Instagram, la jeune maman a seulement posté une photo où elle apparaît seule, avec en fond sonore, la chanson «Céliba Ka Ba» de Saa’Turn ft DJ Mafieu.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici