Bedel: «j’ai décidé d’organiser une soirée pour Arafat Dj et c’est comme ça c’est parti»

Bedel: «j’ai décidé d’organiser une soirée pour Arafat Dj et c’est comme ça c’est parti». À quelques jours de la célébration de l’an 1du décès de roi du coupé-décalé Arafat Dj, l’émission Peopl’Emik de La 3 reçoit les proches de la légende. Ce jeudi 6 août 2020, c’est le tour de son manager personnel Bedel de se confier sur sa relation avec l’artiste.

Dans son témoignage, l’organisateur de spectacle a raconté comment s’est fait la connexion entre le commandant Zabra et lui.

«Je bossais dans le bar de son beau-père Kéké Kassiry à Marcory vers l’INJS. Arafat venait donc là, il prenait le micro et animait en attendant que les clients arrivent et vers 23h il rentrait à Yopougon. C’est là sa maman, maman Tina me disait : Bedel, il faut voir ton petit là. Il un peu trop bandit, il faut le coacher. C’est dans ça j’ai commencé à travailler avec lui», a-t-il raconté.

Puis de poursuivre : «Après je n’ai plus vu Arafat. J’ai appris qu’il est allé en France. Et un jour j’étais là, je reçois un appel avec un numéro de France. Je dis mais qui peut m’appeler. Je décroche et au bout du fil c’est Arafat qui me dit : Vieux père, je veux rentrer à Abidjan mais actuellement je sais que ce sont les Kedjevarra qui règnent. Je sais que ça ne sera pas facile de venir m’incruster mais il faut faire quelque chose. Ainsi j’ai décidé d’organiser une soirée pour lui (…). Et c’est comme ça c’est parti ».

Par ailleurs, Bedel a tenu a fait savoir que sa relation entre le Daïshikan et lui était beaucoup plus fraternel que matériel.

«Les gens parlent beaucoup mais il n’y a jamais été question d’argent entre Arafat et moi. C’était mon petit. Parfois même c’est moi qui lui donnais l’argent. Il arrivait qu’il fût en manque d’argent et il me sollicitait. Il disait c’est entre nous. Tous ceux qui étaient autour d’Arafat n’étaient donc pas là pour son argent », a-t-il laissé entendre pour conclure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici