Cette humiliation à son arrivée à l'Elysée que Brigitte Macron n’oubliera jamais !

Cette humiliation à son arrivée à l’Elysée que Brigitte Macron n’oubliera jamais ! Il semblerait que Brigitte Macron ne se laisse pas faire. Depuis son arrivée à l’Élysée les collaborateurs de son époux doivent filer droit… sinon, gare aux représailles.

Connue pour ses qualités de cœur et son engagement pour les associations dont elle est la marraine, la Première dame est également une femme de caractère. Présente aux côtés de son époux, Brigitte Macron peut parfois sembler intransigeante, pour peu qu’elle ait vécu un affront.

L’humiliation de trop ?
Selon plusieurs rumeurs, la Première dame serait très influente. Elle régirait aux côtés d’Emmanuel Macron les affaires de l’Élysée d’une main de fer. C’est en tout cas ce qu’explique Marc Endeweld dans son livre Le grand manipulateur (Ed Stock), sorti en 2019.

Lire aussi:   Attaque terroriste de Nice: L'assaillant s'est récemment tourné vers l'islam

Selon l’auteur, Brigitte Macron aurait fait preuve d’autorité envers Jean-Marie Girier, un des directeurs de campagne de l’ancien candidat Macron. En effet, celui-ci aurait fait l’affront d’oublier la Première dame et ses collaborateurs lors de la répartition des bureaux :

“Jean-Marie Girier, présenté un peu rapidement comme le ‘directeur de la campagne’ par la presse, fera les frais de la puissance de la Première dame, qui l’éjecte du dispositif dès les premières semaines. Son tort ? Il n’avait pas alloué suffisamment de place à Brigitte Macron et à ses équipes dans la première répartition des bureaux”

Une humiliation qui aurait fortement déplu à Brigitte Macron.

Lire aussi:   Attaque terroriste de Nice: L'assaillant s'est récemment tourné vers l'islam

Un rôle pris très à cœur
La mère de Tiphaine Auzière ne se laisse donc pas faire et impose avec plus ou moins de douceur ses idées. Toujours dans son livre, Marc Endeweld évoque le pouvoir de la Première dame au sein du Gouvernement d’Emmanuel Macron.

“Il est de notoriété publique que certains ministres, nommés par la première dame, sont responsables devant elle seulement, en particulier Jean.-Michel Blanquer et Sophie Cluzel, laquelle est convoquée toutes les deux semaines pour recevoir les directives qui s’imposent ensuite”
Avant d’ajouter :

“Nul ne peut toucher aux ministres de la première dame”
Brigitte Macron mène donc sa barque d’une main de fer et l’assume totalement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici