“Charbon”: Booba et Leto réunis pour la tuerie de l'année (Audio)

“Charbon”: Booba et Leto réunis pour la tuerie de l’année (Audio)

Leto et Booba réunis pour une grosse tuerie sur le titre “Charbon“, Leto présente ce vendredi 28 août sur toutes les plateformes de streaming son nouvel album intitulé “100 Visages”, un projet qui comporte 18 morceaux avec plusieurs invités, les rappeurs français, Ninho, Lacrim, Niska, Soolking ainsi que sa collaboration inédite avec B2O à découvrir en écoute dès maintenant.

Le morceau “Charbon” produit par HoloMobb, Boumidjal est le premier featuring entre Booba et Leto, une collaboration annoncée sur les réseaux sociaux au mois d’avril dernier alors que la rumeur circulait sur la toile, le manager Leto, Fazz avait validé la connexion avant que l’information ne soit officialisée au mois de juillet lorsque le rappeur membre du groupe PSO Thug a dévoilé la liste complète des invités sur son nouvel opus “100 Visages”.

Lire aussi:   Addison Rae presque nue, dévoile ses seins sur le tapis rouge des MTV Movie & TV Awards

Rappeur sulfureux et talentueux, Booba porte un regard acéré sur la scène hip-hop française.

Après « Temps mort », « Panthéon » ou encore « Ouest Side », Booba revient en 2012 avec l’album « Futur ». Ses clash avec La Fouine sont au cœur de l’actualité au début de l’année 2013. L’année 2015 est marquée par la sortie de son septième album « D.U.C ».

Pas de « Temps mort » pour Booba

Booba , de son vrai nom Elie Yaffa, est né le 9 décembre 1976 à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine, d’un père sénégalais et d’une mère française.

Il débute en 1994 au sein de Beat 2 Boul puis de Time Bomb avec comme complices Oxmo Puccino , Hi-Fi et Ali.

Lire aussi:   Andrea Meza: Miss Mexique intronisée Miss Univers 2021

En 1996, il forme avec Ali le groupe Lunatic. Les deux compères se font remarquer avec le titre « Le crime paie » gravé sur une mixtape de Cut Killer.

Avec le premier album « Mauvais ? », il donne les premières notes de son talent.

En 2002, son second opus, « Temps mort », stupéfie une bonne partie du milieu hip-hop avec « Repose en paix », un titre en forme de requiem pour le rap français.

Dans le même temps, le chanteur crée Tallac, sa propre boîte de production et signe chez Universal.

Preuve de la méticulosité de ses textes, l’écrivain Thomas Ravier consacre en 2003 un article aux rimes tranchantes du rappeur dans la prestigieuse Nouvelle revue française de littérature.

Advertisement
Lire aussi:   Le meilleur maquillage se marie avec le rouge à lèvres rouge

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici