Chloé Zhao est la première femme américano-asiatique à remporter l'Oscar du meilleur réalisateur

Chloé Zhao est la première femme américano-asiatique à remporter l’Oscar du meilleur réalisateur. Chloé Zhao a marqué l’ histoire des Oscars .

La cinéaste de 39 ans est la première femme américano-asiatique à remporter l’Oscar du meilleur réalisateur, remportant dimanche une statuette en or pour «Nomadland».

«Toute ma société ‘Nomadland’, quelle folle fois dans une vie nous avons vécu ensemble. Je vous suis tellement reconnaissante », a-t-elle déclaré depuis la gare Union de Los Angeles.

«J’ai beaucoup réfléchi ces derniers temps à la façon dont je continue là où les choses se compliquent et je pense que cela revient à quelque chose que j’ai appris quand j’étais enfant quand je grandissais en Chine avec papa et que je jouais à ce jeu,» dit-elle et commença à réciter un poème qu’elle avait appris enfant en chinois.

«Les gens à la naissance sont tout à fait bons», dit-elle. «Même si parfois, il peut sembler que le contraire est vrai, mais j’ai toujours trouvé la bonté dans les gens que j’ai rencontrés partout où je suis allé dans le monde.

Lire aussi:   Addison Rae presque nue, dévoile ses seins sur le tapis rouge des MTV Movie & TV Awards

Elle a brandi son Oscar et a déclaré: “Ceci est pour quiconque a la foi et le courage de s’accrocher à la bonté en eux-mêmes et de s’accrocher à la bonté l’un dans l’autre, peu importe la difficulté de le faire.”

Zhao a été nominé aux côtés de Lee Isaac Chung («Minari»), David Fincher («Mank»), Emerald Fennell («Promising Young Woman») et Thomas Vinterberg («Another Round»).

«Nomadland» a également été nominé pour le meilleur film, le meilleur montage de film et le meilleur scénario adapté.

Le drame de Frances McDormand a également remporté gros aux Golden Globe Awards plus tôt cette année. Le film a mérité un signe de tête pour le meilleur scénario et a reçu des prix du meilleur réalisateur et du meilleur film dramatique, faisant de Zhao non seulement la première femme américano-asiatique à remporter le Globe du meilleur réalisateur, mais aussi la deuxième femme à gagner pour la réalisation. Zhao suit les traces de Barbra Streisand, qui a été la première femme à marquer le meilleur réalisateur Globe en 1984 pour «Yentl».

Lire aussi:   Naomi Campbell donne naissance à son premier enfant à l'âge de 50 ans

«Je pense que comprendre et essayer de voir le monde du point de vue de l’autre personne est le seul moyen de survivre en tant qu’espèce», a déclaré Zhao dans son discours. «Maintenant, c’est pourquoi je suis tombé amoureux de faire des films et de raconter des histoires, car cela nous donne une chance de rire et de pleurer ensemble, et cela nous donne une chance d’apprendre les uns des autres et d’avoir plus de compassion les uns pour les autres.»

L’écrivain / réalisateur d’origine chinoise a ajouté: «Alors merci à tous ceux qui ont rendu possible ce que j’aime.»

La victoire de Zhao est également capitale car la programmation des Oscars de cette année est la première à inclure deux réalisatrices. Jusqu’à présent, seules cinq femmes avaient été reconnues dans la catégorie. Lina Wertmüller a été la première femme à recevoir une nomination pour «Seven Beauties» en 1977. Kathryn Bigelow a été la seule femme à avoir remporté l’Oscar du meilleur réalisateur pour son travail en 2009 «The Hurt Locker».

Lire aussi:   Andrea Meza: Miss Mexique intronisée Miss Univers 2021

Les nominations aux Oscars pour Chung, 42 ans, et Zhao font également cette année la première fois que deux réalisateurs d’origine asiatique se sont affrontés. Il n’y a eu que cinq nominés asiatiques qui les ont précédés, à commencer par le film d’Hiroshi Teshigahara de 1966 «Femme dans les dunes». Zhao est le troisième Américain d’origine asiatique à remporter le prix, après les victoires d’Ang Lee et de Bong Joon-ho. Lee a remporté en 2006 pour «Brokeback Mountain» et pour «Life of Pi» en 2013. Joon-ho a reçu des prix en 2020 pour «Parasite».

Les autres champions récents dans cette catégorie sont Alfonso Cuarón pour son drame Netflix 2019 «Roma», Guillermo del Toro pour «The Shape of Water» en 2018 et Damien Chazelle pour «La La Land» en 2017.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici