Côte d'Ivoire: Des exactions sur des nigériens font un mort

Côte d’Ivoire: Des exactions sur des nigériens font un mort. Au moins un mort dans les violences contre les nigériens vivant en Côte d’Ivoire, annonce le Procureur de la République qui a dressé le bilan des exactions de ces dernières vingt quatre heures. Deux ministres de la République du Niger sont sont attendus à Abidjan dans la soirée.

Une fausse information s’est répandue comme une traînée de poudre en Côte d’Ivoire et a déclenché mercredi, un déferlement de violence contre la communauté nigérienne. Une vidéo prétendant montrer des Nigériens s’attaquant à leurs voisins Ivoiriens, a encouragé des habitants d’Abidjan à se venger. Dans un communiqué publié ce jeudi dont copie a été envoyée à Afrique-Sur7, Richard Adou, Procureur de la République “appelle les uns et les autres au calme, à la retenue et à mettre immédiatement fin à ces actes infractionnels inacceptables et d’une particulière gravité”.

Lire aussi:   Mali : la force française Barkhane touchée par une voiture piégée, le bilan est lourd

Ci-dessous le communiqué du Procureur d’Abidjan ADOU Richard Christophe

“Dans la journée du mercredi 19 mai 2021, prenant prétexte de la publication sur les réseaux sociaux, d’un élément vidéo non daté, montrant des individus torturer d’autres, dits à tort, être des Ivoiriens, certaines personnes ont entrepris de molester des ressortissants d’un pays membre de la CEDEAO, de saccager et de piller leurs biens.

Au triste bilan provisoire de ces actes de violence, on dénombre un mort, plusieurs blessés graves, des véhicules caillassés et calcinés, des commerces pillés et incendiés, ainsi que de nombreux dégâts matériels dans plusieurs communes du District autonome d’Abidjan.

Lire aussi:   Mali : la force française Barkhane touchée par une voiture piégée, le bilan est lourd

Le Procureur de la République présente ses sincères condoléances à la famille éplorée. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés et témoigne sa compassion à tous ceux qui ont vu leurs biens détruits ou pillés.

Le Procureur de la République appelle ardemment les uns et les autres au calme, à la retenue et à la responsabilité, et à mettre immédiatement fin à ces actes infractionnels inacceptables et d’une particulière gravité.

Il tient à indiquer que plus d’une vingtaine de personnes ont été interpellées à la suite de ces évènements et que les enquêtes sont en cours pour retrouver les auteurs de ces actes de barbarie et tous ceux qui, de quelque manière que ce soit, ont contribué à leur commission, afin de leur faire subir la rigueur de la loi pénale.

Lire aussi:   Mali : la force française Barkhane touchée par une voiture piégée, le bilan est lourd

Enfin, le Procureur de la République rappelle encore une fois, que la publication, la diffusion et la reproduction par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers, est sanctionnée par la loi pénale”.

Fait à Abidjan, le 20 mai 2021

LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici