Côte d'Ivoire: Tuée par la rumeur, retour sur l'état de santé de Henriette Diabaté

Côte d’Ivoire: Tuée par la rumeur, retour sur l’état de santé de Henriette Diabaté. Annoncée morte dans la nuit du mercredi 10 mars 2021 sur les réseaux sociaux, la grande chancelière Henriette Diabaté est bel et bien vivante.

Henriette Diabaté: Un proche met fin à la rumeur de son décès

Qui veut tuer Henriette Diabaté ? Ce jeudi 11 mars 2021, une folle rumeur sur la toile, a fait état du décès de la grande chancelière Henriette Diabaté. Et pourtant, il n’en est rien. Selon un proche de l’ex-secrétaire générale du Rassemblement des républicains (RDR), Henriette Dagri Diabaté est certes consternée par la nouvelle du décès du Premier ministre Hamed Bakayoko, mais elle se porte en parfaite santé.

« Bonjour à tous, nous sommes tous en pleine douleur qui nous laisse tous pantois et sans mots… C’est déjà très compliqué et par respect pour la famille de notre cher disparu, nous nous abstenons de tous commentaires. Mais là, ma famille et moi sommes inondés d’appels, de messages qui augmentent notre douleur, comme ça a déjà été le cas pendant tout le dernier trimestre 2020. Là ça recommence depuis hier nuit. Nous vous remercions pour votre compassion et vos messages de soutien et tenons à vous rassurer que Mme la Grande Chancelière, Henriette Dagri Diabaté, ma belle-mère, va très bien même si elle même est dans la peine car elle a perdu un fils », confie ce membre de la famille Diabaté.

La rumeur du décès de l’ancienne ministre de la Justice (2004) sous Laurent Gbagbo, intervient dans un contexte socio-politique marqué par le décès, à l’âge de 56 ans, du Premier ministre Hamed Bakayoko. L’ancien chef du gouvernement ivoirien avait été évacué en France le 18 février dernier, pour y subir une série d’examens médicaux, avant d’être transféré en Allemagne d’où il est décédé d’un cancer fulgurant.

Nommé le 30 juillet 2020, en remplacement d’ Amadou Gon Coulibaly, décédé quelques semaines plus tôt des suites d’un arrêt cardiaque, Hamed Bakayoko cumulait le poste de Premier ministre, chef du gouvernement, avec le ministère de la Défense. Son décès plonge à nouveau la Côte d’Ivoire en général, mais plus particulièrement les militants de son parti le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) dans une dure épreuve.

« En ces douloureuses circonstances, je voudrais, au nom du Parti, exprimer nos condoléances les plus attristées à Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA et à Madame Dominique OUATTARA qui, plus qu’un collaborateur, un compagnon de lutte politique, perdent aujourd’hui, un fils. Toutes nos condoléances à son épouse Madame Yolande BAKAYOKO, à ses enfants, à la grande famille BAKAYOKO et au Worodougou », déclare Adama Bictogo.

Un des piliers du régime Ouattara, Hamed Bakayoko est décédé à 56 ans, à Fribourg en Allemagne des suites d’un cancer. Il avait été évacué le 18 février 2021 vers Paris pour y subir une batterie d’examens. Maire de la commune populaire d’Abobo et député réélu de la circonscription électorale de Séguela, le défunt Premier ministre ivoirien était un acteur clé du processus de réconciliation nationale en cours en Côte d’Ivoire.

La direction exécutive du RHDP (parti au pouvoir) a annoncé ce jeudi la suspension de toutes les activités du parti « en attendant l’agenda » des obsèques du PM Hamed Bakayoko et lui dédie toutes les victoires des dernières élections législatives du 06 mars dernier.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici