Home Politique Côte d’Ivoire: Violentes manifestations devant son siège, la CEI recadre les opposants

Côte d’Ivoire: Violentes manifestations devant son siège, la CEI recadre les opposants

0
Côte d’Ivoire: Violentes manifestations devant son siège, la CEI recadre les opposants

Côte d’Ivoire: Violentes manifestations devant son siège, la CEI recadre les opposants. En protestation de la radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale provisoire, les cadres de la plateforme “Ensemble pour la démocratie et la souveraineté” (EDS) s’étaient rendus au siège de la Commission électorale indépendante pour exiger la réhabilitation du nom de leur mentor. S’en sont donc suivi des échauffourées entre ces manifestants et les forces de l’ordre. Pour éviter d’autres désagréments du genre, la CEI a indiqué les organes chargés de recevoir les réclamations.

“Le siège central de la CEI à Abidjan n’est pas le lieu des réclamations”

Dans un communiqué, dont Afrique-sur7 a reçu copie, la Commission électorale indépendante a prorogé la période des réclamations, tout en orientant les intéressés vers les Commissions locales, plutôt que le siège de la CEI centrale. « Les réclamations sont reçues exclusivement dans les Commissions Electorales Locales (CEL) sur toute l’étendue du territoire national et non au siège central de la CEI à Abidjan », a déclaré l’organe dirigé par le Magistrat Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, avant de préciser : « La fin de la période de dépôt des réclamations, initialement prévue le 07 août 2020 est désormais fixé au mardi 11 août 2020 ».
Côte d'Ivoire: Violentes manifestations devant son siège, la CEI recadre les opposants

Il n’y a plus de suspens. Alassane Ouattara est en course pour la présidentielle du 31 octobre 2020. Lors de son discours à la Nation, le jeudi 6 août, le président ivoirien a fait savoir que répondant à l’appel de ses compatriotes, il a décidé de s’engager dans la lutte pour le fauteuil présidentiel. Il faut rappeler que le candidat désigné du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), Amadou Gon Coulibaly, est décédé brutalement mercredi 8 juillet en plein Conseil des ministres. Les houphouëtistes ont vite fait appel à Alassane Ouattara pour les représenter à l’élection présidentielle.

À la suite de Meiway, qui avait appelé Alassane Ouattara à revenir sur sa décision, Gadji Celi, très proche de Laurent Gbagbo, s’est prononcé sur la question. “En succombant à la tentation et à l’éternité politique, vous risquez de faire sombrer la Côte d’Ivoire dans un chaos que nous croyons éloigné à jamais”, avait annoncé le fondateur de la musique Zoblazo.

Pour sa part, Gadji Celi n’affiche aucun sentiment de surprise. “Oui, nous nous étions levés très tôt pour protester, pour défendre les valeurs républicaines, restaurer l’ordre légal des choses dans la protection et le respect des lois de notre Constitution qui sont le fondement, la base, les piliers de tout pays aspirant à devenir vraie Nation”, a écrit Gadji Celi sur sa page Facebook.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here