Coup d'Etat en Guinée : Le président Alpha Condé renversé par des putschistes
Coup d'Etat en Guinée : Le président Alpha Condé renversé par des putschistes

Coup d’Etat en Guinée : Le président Alpha Condé renversé par des putschistes. Game Over pour Alpha Condé, le chef d’Etat guinéen est entre les mains de militaires qui semblent prendre le pouvoir. Le chef des forces spéciales Mamadi Doumbouya a tenu un discours justifiant l’intervention de ses hommes et la mise à l’écart du parlement et du gouvernement.

Une image commence à circuler sur les réseaux sociaux, celle du président Alpha Condé, pieds nus, la chemise déchiré, derrière des militaires des forces spéciales qui seraient venus l’arrêter.

Le chef des forces spéciales à tenter de justifier le coup d’état militaire par la situation sociale et humanitaire catastrophique qui prévaut au pays. Toutes les institutions de l’Etat sont dissoutes, les militaires sont priés de rester dans les casernes. Un message similaire a été dirigé à l’attention des ressortissants étrangers et en particulier les Français priés de demeurer chez eux vu la situation instable dans la rue.

« Voilà, c’est fini, nous déclare un habitant de Conakry. On ne pensait pas qu’il serait renversé. On ne pensait pas que cela irait aussi vite. On espère seulement que la situation ne va pas dégénérer et qu’on ne va pas plonger dans une guerre civile. Personne ne descendra dans la rue pour défendre le président Condé. Il s’est moqué de nous, il pensait qu’il était éternel et que ce pays était le sien, les dictateurs terminent toujours mal », conclut-il en faisant remarquer que la « rue est plus calme. Juste de temps en temps un coup de feu, mai pour l’instant en ce début d’après-midi, c’est plutôt calme ».

Trois témoins interrogés par Reuters ont dit avoir vu deux civils blessés par balles. Des images montrant des tirs nourris d’armes automatiques ou de véhicules militaires s’approchant du siège de la banque centrale, près de la présidence, ont été relayées sur les réseaux sociaux sans que Reuters ait pu les vérifier dans l’immédiat.

Un journaliste de l’agence sur place a pu voir deux files de véhicules blindés et de pick-ups transportant des soldats se diriger vers le port autonome de Conakry, également situé non loin du palais présidentiel.

Alpha Condé, qui est âgé de 83 ans, a été réélu en octobre dernier pour un troisième mandat de cinq ans à la suite d’une réforme de la Constitution vivement critiquée par l’opposition. Plusieurs dizaines de personnes sont mortes dans des violences liées au scrutin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici