D'après Siro, Hamed Bakayoko était le pont entre les riches et les pauvres

D’après Siro, Hamed Bakayoko était le pont entre les riches et les pauvres ». Le chanteur Zouglou, Siro, à l’instar de plusieurs autres artistes ivoiriens, a rendu un hommage au défunt Premier ministre Hamed Bakayoko.

Siro: « Hamed Bakayoko m’a personnellement marqué lors des obsèques de Dj Arafat »

La Côte d’Ivoire est en deuil. Le Premier Ministre et ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, est décédé le mercredi 10 mars 2021 en Allemagne.

Agé de 56 ans, le maire de la commune d’Abobo n’a pas survécu à cette maladie pour laquelle il avait été hospitalisé il y a quelques jours à l’Hôpital militaire de Paris, avant d’être transféré en Allemagne dans la matinée du samedi 6 mars dernier.

Une triste nouvelle qui cristallise présentement l’actualité en Côte d’Ivoire. Les hommages à l’illustre disparu, fusent de partout. Hommes politiques, artistes, footballeurs et bien d’autres célébrités ne cessent de rendre hommage à Hambak.

Le chanteur Zouglou Siro, dans un message posté sur les réseaux sociaux, a également rendu un hommage au défunt Premier ministre.

« C’est vraiment une grande perte pour la Nation, une grande perte pour la musique. Je dis, une grande perte pour la musique parce qu’il était la manche de la guitare, celle même qui permet aux cordes de donner une sonorité. Il était celui qui quand un artiste le croisait avait une solution réglée. Il était le typique ivoirien, l’homme de la joie, l’homme de la fête, c’était l’Ivoirien, c’était le sociable », a temoigné Siro.

Puis d’ajouter:  »Moi personnellement, il m’a marqué lors des funérailles de DJ ARAFAT. Il m’a marqué parce que les gens disaient beaucoup de choses sur les réseaux sociaux de lui. Mais il n’a pas regardé à cela, il était là pour son fils comme il disait. Il était là et il nous a aidés à faire des funérailles grandioses pour son filleul. Ce n’était pas un parrain dont on vient chanter le nom ou bien quelqu’un qui aimait la culture comme ça, il vivait la culture. C’était le pont entre les riches et les pauvres. Sa vie parlait, sa vie nous disait beaucoup de choses », s’est souvenu Siro.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici