Depuis son exil, Guillaume Soro se défoule sur le procureur Adou Richard

0
27
Depuis son exil, Guillaume Soro se défoule sur le procureur Adou Richard
Depuis son exil, Guillaume Soro se défoule sur le procureur Adou Richard

Depuis son exil, Guillaume Soro se défoule sur le procureur Adou Richard. Guillaume Soro ne décolère pas contre Adou Richard. Le président de GPS (Générations et peuples solidaires) a enfoncé le procureur de la République de Côte d’Ivoire après la libération de Ben Souck par les autorités maliennes.

Cela fait deux ans que Guillaume Soro vit en exil. L’ancien député de Ferké, une localité du nord de la Côte d’Ivoire, est tombé en disgrâce auprès de son mentor Alassane Ouattara au point de démissionner de la tête de l’Assemblée nationale en février 2019. “J’étais face à un dilemme. Trahir mes convictions, donc sauver un poste confortable, ou descendre de mon piédestal et rendre ma démission de mes fonctions, afin de pouvoir me regarder dans une glace”, avait déclaré l’ancien chef rebelle avant de rendre le tablier.

Au moment où l’un de ses proches, Sess Soukou Mohamed dit Ben Souck, détenu au Mali depuis plusieurs mois retrouve la liberté, Guillaume Soro ne peut s’empêcher de critiquer Adou Richard. En effet, le natif de Kofiplé, condamné à 20 ans de prison par la justice ivoirienne, estime que si l’ancien député de Dabou “avait eu le malheur d’être jugé en Côte d’Ivoire il aurait été condamné à 1 500 ans pour fait de terrorisme”.

Guillaume Soro ne se gêne pas pour lancer des piques au procureur ivoirien. “Et un certain Adou Richard aurait fabriqué des preuves ! La vérité saute aux yeux ! La justice MALIENNE a été capable de libérer un citoyen malgré ABIDJAN. Les jugés Maliens sont-ils mieux formés que les juges ivoiriens ? Je n’en sais rien. Ce qui est évident en revanche c’est que la CI n’est plus un État de droit! Et ne peut donner de leçons de démocratie hélas ! On criminalise les opposants politiques. On donne des perpétuités pour des faits chimériques”, a condamné le leader des soroistes.

Il faut rappeler que Ben Souck avait été interpellé au Mali le 10 août 2021 pour activités subversives aux dires de Idrissa Hamidou Touré, procureur de la République près le Tribunal de grande instance de la Commune IV du district de Bamako.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here