Du nouveau dans l'affaire Patrick Poivre d'Arvor, accusé de viol

Du nouveau dans l’affaire Patrick Poivre d’Arvor, accusé de viol. Dans un communiqué officiel, le parquet de Nanterre, chargé de l’affaire dans laquelle Patrick Poivre d’Arvor est accusé de viols par Florence Porcel, a indiqué vouloir que les “investigations puissent se poursuivre avec l’objectivité et l’impartialité requises”. Non Stop People vous en dit plus.

L’ancien présentateur du 20 heures de TF1 est accusé de viol par la romancière Florence Porcel, qui révèle qu’elle aurait été abusée par le journaliste entre 2004 et 2009. PPDA devra répondre de ces accusations devant les magistrats mais a d’ores et déjà été soumis au tribunal médiatique. Depuis l’annonce de cette plainte, les langues se sont déliées et d’autres femmes ont témoigné et ont été entendues. Des informations relayées par la presse, qui ne plaisent pas du tout au Parquet de Nanterre. Dans un communiqué, il a recardé la presse et insisté sur le fait que c’est à la justice d’enquêter sur la question. Une remise au point qui vient après que certains médias aient affirmé qu’une deuxième plainte avait été déposée, alors qu’il n’en était rien.

Lire aussi:   Rihanna a répondu à son TikTok Doppelgänger

LE TRAVAIL D’INVESTIGATION COMPLIQUÉ

Le parquet de Nanterre a ainsi déclaré : “Dans l’enquête préliminaire ouverte suite à la plainte déposée le 15/02/2021 par Florence Porcel auprès du parquet de Nanterre, les investigations confiée à la BRDP se poursuivent sur les faits dénoncés par celle-ci. Plusieurs auditions de témoins éventuels des faits dénoncés ou faisant partie de l’environnement du mis en cause et de la victime sont ainsi réalisées par les enquêteurs, notamment dans le cadre professionnel. D’autres personnes se signalent spontanément pour être entendues”.

Avant d’ajouter : “À l’issue de ces investigations, monsieur Patrick Poivre d’Arvor sera entendu. Souhaitant que ces investigations puissent se poursuivre avec l’objectivité et l’impartialité requises, le parquet de Nanterre déplore que tout ou partie du contenu de certaines de ces auditions ait été publié dans la presse, avant même leur exploitation complète par le service d’enquête. Cette publicité complique le travail d’investigation, porte atteinte à la présomption d’innocence du mis en cause, et à l’intimité des victimes. Dans ce triple objectif, le parquet de Nanterre informe qu’il ne communiquera plus sur cette enquête avant sa clôture, une fois l’ensemble des actes utiles réalisés”.

Advertisement
Lire aussi:   Le prince Andrew a quitté les funérailles du prince Philip dans une nouvelle Bentley de 300000 $

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici