Enterrement: Son assassin toujours dans la nature, Victorine ne reposera pas en paix

Enterrement: Son assassin toujours dans la nature, Victorine ne reposera pas en paix. Ce sera un moment difficile pour la famille de Victorine Dartois ce mercredi date de l’enterrement de l’étudiante assassinée. Des instants difficiles car le coupable du meurtre de Victorine court toujours.

Selon la mairie de Bourgoin-Jallieu, commune où se déroulent les obsèques aujourd’hui, « la police municipale, la police nationale, et des agents de sécurité privée veilleront au respect du dispositif » qui a été mis en place. Le stationnement est interdit depuis hier soir sur la place Carnot. « Les véhicules toujours présents mercredi 7 octobre à 10 heures et dont les propriétaires n‘ont pu être identifiés seront placés en fourrière » est-il précisé dans le communiqué. La mairie a mis à disposition un plan de la zone des funérailles sur son site web.

Lire aussi:   Assassinat de Samuel Paty: La photo du professeur décapité publiée sur Twitter

Les obsèques de Victorine ont lieu à 14h30

Les funérailles de Victorine auront lieu cet après-midi à 14h30 dans l’église Saint-Jean-Baptiste, située dans la commune de Bourgoin-Jallieu. La cérémonie religieuse devait à l’origine se tenir à Villefontaine, mais en raison de la forte affluence attendue, les obsèques ont été délocalisées à la ville voisine. Au sein du lieu de culte qui a une capacité d’accueil de 1000 personnes, seules 300 d’entre elles pourront être présentes afin de respecter la distanciation sociale. Sur la place Carnot en face de l’église, des écrans géants seront installés pour retransmettre les funérailles. « La place ayant une jauge d’accueil de 1.600 personnes » selon le communiqué de la mairie de Bourgoin-Jallieu.

Lire aussi:   Inscriptions sur Campusen non effectives ou le grand errement des autorités sénégalaises

Dimanche, lors d’une marche blanche, environ 6 000 personnes ont rendu hommage à la jeune fille de 18 ans, retrouvée morte le 28 septembre, à Villefontaine (Isère). Lundi, le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant, a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire contre X ainsi que la création d’une cellule d’enquête spécifique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici