Home Politique Explosion de Beyrouth: en souvenir des victimes de l’explosion meurtrière

Explosion de Beyrouth: en souvenir des victimes de l’explosion meurtrière

0
Explosion de Beyrouth: en souvenir des victimes de l’explosion meurtrière

Explosion de Beyrouth: en souvenir des victimes de l’explosion meurtrière. L’explosion massive du port de Beyrouth le 4 août a tué au moins 200 personnes et blessé des milliers d’autres.

Cela fait une semaine qu’une explosion massive provoquée par l’inflammation de quelque 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium stocké a dévasté la capitale libanaise.

Des milliers de personnes se sont rassemblées mardi à Beyrouth où une minute de silence a été réservée aux quelque 200 personnes tuées dans l’explosion catastrophique, qui a également blessé quelque 6 000 autres et laissé 300 000 sans-abri.

Des foules ont traversé certains des quartiers les plus touchés de la capitale, se dirigeant vers le bâtiment du parlement.

Des questions subsistent quant à savoir pourquoi une telle réserve de matières dangereuses – utilisées dans les bombes et les engrais – a été autorisée à être stockée dans le port de Beyrouth depuis 2013.

Environ 20 personnes ont été arrêtées suite à l’explosion. Des dizaines ont été interrogés, dont deux anciens ministres.

Près de deux douzaines de personnes sont toujours portées disparues et seraient proches de l’entrepôt où l’  explosion a eu lieu.

Voici quelques-unes des victimes qui ont été prises dans l’explosion meurtrière du 4 août.

Rawan Misto, 20 ans, était serveuse dans un restaurant proche du port de Beyrouth. Elle a travaillé pour soutenir sa famille.

Rawan Misto, 20 ans, était serveuse dans un restaurant proche du port de Beyrouth. Elle a travaillé pour soutenir sa famille.
Jean Marc Bonfils était un architecte français primé qui a vécu et travaillé au Liban depuis la période de reconstruction dans les années 1990. Il a également enseigné à l'Académie libanaise des Beaux-Arts et a construit l'un des nouveaux bâtiments emblématiques de Mar Mikhael.

Jean Marc Bonfils était un architecte français primé qui a vécu et travaillé au Liban depuis la période de reconstruction dans les années 1990. Il a également enseigné à l’Académie libanaise des Beaux-Arts et a construit l’un des nouveaux bâtiments emblématiques de Mar Mikhael.
Zena Raji de Batroun.

Zena Raji de Batroun.
Sharbel Hitti, 22 ans, de Qartaba, Keserwan, était membre des pompiers depuis 2018.

Sharbel Hitti, 22 ans, de Qartaba, Keserwan, était membre des pompiers depuis 2018.
Najib Hitti, 26 ans, le frère de Sharbel, était également membre des pompiers depuis 2018.

Najib Hitti, 26 ans, le frère de Sharbel, était également membre des pompiers depuis 2018.
Charbel Karam était un premier intervenant des pompiers. Il a deux filles, toutes deux en bas âge. Karam est mariée à Karlen Hitti, la sœur de Najib et Sharbel Hitti qui sont également décédées.

Charbel Karam était un premier intervenant des pompiers. Il a deux filles, toutes deux en bas âge. Karam est mariée à Karlen Hitti, la sœur de Najib et Sharbel Hitti qui sont également décédées.
Sahar Fares, 25 ans, était un pompier paramédical, originaire d'el-Qaa, Biqaa. Première intervenante, elle est décédée sur les lieux de l'explosion.

Sahar Fares, 25 ans, était un pompier paramédical, originaire d’el-Qaa, Biqaa. Première intervenante, elle est décédée sur les lieux de l’explosion.
Ali Msheik, de Baalbek, était un ouvrier portuaire.

Ali Msheik, de Baalbek, était un ouvrier portuaire.
Ralph Mallahi, premier intervenant des pompiers, était l'une des 10 victimes des pompiers. Il a rejoint l'unité en 2018.

Ralph Mallahi, premier intervenant des pompiers, était l’une des 10 victimes des pompiers. Il a rejoint l’unité en 2018.
Joe Akiki était un ouvrier portuaire et un étudiant à l'Université Notre Dame.

Joe Akiki était un ouvrier portuaire et un étudiant à l’Université Notre Dame.
Jessy Kahwaji Dauod, 31 ans, était infirmière à l'hôpital St George.

Jessy Kahwaji Dauod, 31 ans, était infirmière à l’hôpital St George.
Mahmoud Saied, 22 ans, d'Akkar, Ain el-Dahab. Il est père de deux enfants et a travaillé comme serveur à Mar Mikhael où il est mort.

Mahmoud Saied, 22 ans, d’Akkar, Ain el-Dahab. Il est père de deux enfants et a travaillé comme serveur à Mar Mikhael où il est mort.
Kazem Shamseddine, dans la soixantaine, est décédé rue Monot. De Joun, au sud du Liban, il est père de deux filles et d'un fils. Shamseddine vivait en Arabie saoudite, mais est rentré au Liban après sa retraite. Fervent gauchiste qui a activement travaillé contre le sectarisme et la corruption dans son village, on se souvient avec tendresse de lui. Il était le neveu de l'emblématique chanteur libanais Nasri Shamseddine.

Kazem Shamseddine, dans la soixantaine, est décédé rue Monot. De Joun, au sud du Liban, il est père de deux filles et d’un fils. Shamseddine vivait en Arabie saoudite, mais est rentré au Liban après sa retraite. Fervent gauchiste qui a activement travaillé contre le sectarisme et la corruption dans son village, on se souvient avec tendresse de lui. Il était le neveu de l’emblématique chanteur libanais Nasri Shamseddine.
Ibrahim al-Amin était journalier au grenier du port de Beyrouth.

Ibrahim al-Amin était journalier au grenier du port de Beyrouth.
Hamad Al Attar de Baalbek était journalier au grenier du port de Beyrouth.

Hamad Al Attar de Baalbek était journalier au grenier du port de Beyrouth.
Mary Tawk, a été responsable des médias à Electicite du Liban pendant plus de 20 ans et membre du Syndicat des éditeurs de presse libanais.

Mary Tawk, a été responsable des médias à Electicite du Liban pendant plus de 20 ans et membre du Syndicat des éditeurs de presse libanais.
Lyad al-Amin était un ingénieur civil dans la cinquantaine qui vivait à Rmeil, la première rangée de bâtiments faisant face au port. Il était le père de trois enfants - Yasmina, 26 ans, Zeid, 25 ans et Bushr, 24 ans.

Lyad al-Amin était un ingénieur civil dans la cinquantaine qui vivait à Rmeil, la première rangée de bâtiments faisant face au port. Il était le père de trois enfants – Yasmina, 26 ans, Zeid, 25 ans et Bushr, 24 ans.
Abdo Ata, 39 ans, d'Achrafieh, est mort lorsque sa maison s'est effondrée dans l'explosion.

Abdo Ata, 39 ans, d’Achrafieh, est mort lorsque sa maison s’est effondrée dans l’explosion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here