Home Politique “Explosion de Beyrouth”: Manal Abdel Samad, le ministre libanais de l’Information démissionne

“Explosion de Beyrouth”: Manal Abdel Samad, le ministre libanais de l’Information démissionne

0
“Explosion de Beyrouth”: Manal Abdel Samad, le ministre libanais de l’Information démissionne

“Explosion de Beyrouth”: Manal Abdel Samad, le ministre libanais de l’Information démissionne

Manal Abdel Samad devient le premier fonctionnaire du gouvernement à démissionner après l’explosion de Beyrouth qui a fait 158 ​​morts et 6 000 blessés.

Le ministre de l’Information du Liban, Manal Abdel Samad, a annoncé sa démission, affirmant que le gouvernement du Premier ministre Hassan Diab n’était pas à la hauteur des aspirations du peuple libanais.

Au moins 728 personnes ont été blessées lors d’affrontements avec les autorités alors que des milliers de manifestants ont déferlé dans les rues du centre de Beyrouth alors que la police anti-émeute tirait des gaz lacrymogènes sur ceux qui tentaient de franchir une barrière du bâtiment du parlement. Un policier aurait également été tué.

Le Premier ministre libanais Hassan Diab a appelé à des sondages anticipés après l’explosion meurtrière de mardi, affirmant que c’était le seul moyen de sortir de la crise du pays.

Au moins 158 personnes ont été tuées dans l’explosion et plus de 6 000 autres blessées, mais le nombre devrait augmenter à mesure que les opérations de recherche et de sauvetage se poursuivent pour les personnes disparues.

Dimanche 9 août
11h37 GMT – L’ancien Premier ministre libanais nie avoir connaissance de l’expédition de Beyrouth
L’ancien Premier ministre libanais Tammam Salam a nié avoir reçu de la correspondance ou des informations sur l’arrivée de marchandises chimiques dangereuses à Beyrouth, qui a provoqué l’explosion meurtrière dans la capitale mardi.

Dans un communiqué, le bureau des médias de Salam a déclaré que les informations selon lesquelles il était au courant de l’arrivée d’un navire transportant des produits chimiques à Beyrouth étaient “fausses et dénuées de vérité”.

Auparavant, les médias suggéraient qu’un tribunal libanais avait ordonné au navire de décharger sa cargaison au port de Beyrouth lorsque Salam était le Premier ministre.

Il a été premier ministre de février 2014 à décembre 2016.

10h56 GMT – Le président libanais condamne les appels à une enquête internationale sur l’explosion
Le président libanais Michel Aoun a déclaré que les demandes d’une enquête internationale sur l’explosion meurtrière de mardi dans le port de Beyrouth visaient à “perdre du temps”.

“Le pouvoir judiciaire devrait être rapide pour confirmer qui est un criminel et qui est innocent [en ce qui concerne l’explosion]”, a déclaré Aoun dans un communiqué publié par son bureau et partagé sur Twitter.

10 h 29 GMT – Le sixième législateur démissionne du parlement libanais
La députée indépendante Nehmat Freim a démissionné, faisant d’elle la sixième législatrice à quitter un poste au parlement depuis l’explosion meurtrière de mardi.

09h50 GMT – Les libanais furieux jurent de nouvelles manifestations contre une méga-explosion meurtrière
Les manifestants libanais enragés par la négligence officielle accusés de l’explosion énorme et meurtrière de Beyrouth ont juré de se rassembler à nouveau après une nuit d’affrontements de rue au cours desquels ils ont pris d’assaut plusieurs ministères.

“Préparez la potence parce que notre colère ne s’arrête pas en un jour”, a averti un message circulant sur les réseaux sociaux en réponse à l’explosion de la force du tremblement de terre de mardi d’un énorme tas de produits chimiques industriels .

08h42 GMT – Le ministre libanais de l’Information démissionne lors de la première démission du gouvernement suite à l’explosion
Le ministre de l’Information du Liban, Manal Abdel Samad, a annoncé sa démission, affirmant que le gouvernement du Premier ministre Hassan Diab n’était pas à la hauteur des aspirations du peuple libanais.

“Je tiens à m’excuser auprès du peuple libanais, dont nous n’avons pas pu réaliser les aspirations en raison de la difficulté des défis auxquels nous sommes confrontés”, a-t-elle déclaré dans un bref communiqué du ministère.

Abdel Samad a déclaré qu’elle avait tenté au sein du gouvernement de Diab de répondre aux exigences d’un soulèvement sans précédent qui a secoué le pays en octobre dernier, “mais le changement est resté loin”.

Abdel Samad a ajouté que le gouvernement n’avait pas été à la hauteur de ses aspirations et qu’elle démissionnait par respect pour les personnes tuées, blessées et portées disparues après l’explosion massive de Beyrouth plus tôt cette semaine, “et en réponse à la demande de changement du peuple”.

Abdel Samad est le deuxième ministre à démissionner du gouvernement de Diab en une semaine, après la démission du ministre des Affaires étrangères Nassif Hitti lundi.

"Explosion de Beyrouth": le ministre libanais de l'Information démissionne

08h01 GMT – Le patriarche maronite libanais dit que le gouvernement doit démissionner s’il ne peut pas changer
Le patriarche chrétien maronite du Liban Béchara Boutros al-Rai a appelé le cabinet à démissionner s’il ne peut pas «changer la façon dont il gouverne» le pays et l’aider à se remettre de l’explosion catastrophique de mardi.

07h23 GMT – Le cratère de l’explosion du port de Beyrouth à 43 mètres de profondeur, selon un responsable de la sécurité
L’énorme explosion de nitrate d’ammonium dans le port de Beyrouth qui a dévasté une grande partie de la ville a laissé un cratère de 43 mètres (141 pieds) de profondeur, un responsable de la sécurité.

“L’explosion dans le port a laissé un cratère de 43 mètres de profondeur”, a déclaré mardi le responsable à l’AFP, citant des rapports d’experts français conduisant une évaluation de la zone sinistrée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here