Gaza célèbre l'Aïd al-Fitr meurtrière sous les bombardements israéliens

Gaza célèbre l’Aïd al-Fitr meurtrière sous les bombardements israéliens. Les forces israéliennes bombardent le quartier général de la police et les bâtiments de sécurité à Gaza alors que les autorités affirment que 69 Palestiniens ont été tués, dont 17 enfants, depuis le début de l’escalade.

Les résidents palestiniens de la bande de Gaza se sont réveillés jeudi pour marquer l’Aïd al-Fitr – l’une des occasions les plus sacrées du calendrier islamique – au milieu des bombardements aériens incessants d’Israël.

Les bombardements massifs sur la bande de Gaza se sont poursuivis tôt jeudi alors que les forces israéliennes ont lancé une série de raids aériens sur divers endroits.

«La majeure partie de Gaza est réveillée», a déclaré Safwat al-Kahlout d’Al Jazeera, notant que les bombardements se poursuivent dans la nuit et tôt jeudi.

«De temps en temps, vous entendez de fortes explosions et les bâtiments sont secoués.»

Le Hamas a confirmé que son commandant de la ville de Gaza, Bassem Issa, avait été tué dans une attaque aérienne israélienne avec d’autres hauts responsables du groupe. Le bureau de la sécurité nationale du Hamas aurait également été frappé à nouveau par des frappes israéliennes tôt jeudi.

Des sources locales ont déclaré que des avions de combat israéliens avaient bombardé des sites appartenant à des groupes armés palestiniens, en plus des bâtiments de sécurité et de police.
Dans le quartier de Tel al-Hawa à Gaza, une femme enceinte, Reema Telbani et son enfant ont été tués dans une attaque israélienne contre leur maison. Un couple de personnes âgées du quartier de Sheikh Zayed à Gaza a également été enterré sous les décombres de leur résidence, après une frappe israélienne.

Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré que le nombre total de morts depuis le début de la dernière offensive s’élevait à 69, dont 17 enfants et huit femmes au début de jeudi. Plus de 390 autres ont été blessés.

Le Hamas, le groupe qui dirige la bande de Gaza, a également lancé un barrage de roquettes sur Israël après que des missiles israéliens aient détruit une troisième tour dans le territoire côtier assiégé.

Au moins six Israéliens, dont un enfant, ont également été tués. L’armée israélienne a déclaré qu’environ 1 500 roquettes avaient été tirées de Gaza vers divers endroits en Israël et qu’elle avait ajouté des renforts près des terres orientales de l’enclave.

Des violences intercommunautaires ont également été signalées en Israël, avec des affrontements entre des Arabes israéliens et des Juifs israéliens à travers le pays.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici