Home Politique Guerre en Ukraine: Pourquoi les occidentaux ont peur d’affronter la Russie

Guerre en Ukraine: Pourquoi les occidentaux ont peur d’affronter la Russie

0
Guerre en Ukraine: Pourquoi les occidentaux ont peur d’affronter la Russie
Guerre en Ukraine: Pourquoi les occidentaux ont peur d'affronter la Russie

Guerre en Ukraine: Pourquoi les occidentaux ont peur d’affronter la Russie. Joe Biden a maintenu ce jeudi que les soldats américains ne se battront pas en Ukraine. Il a en revanche assuré qu’il ferait tout pour défendre ses alliés de l’Otan.
Les États-Unis défendront “le moindre pouce de territoire de l’Otan“, mais n’enverront pas de troupes en Ukraine, a annoncé le président américain Joe Biden jeudi après l’attaque de la Russie.

“Nos forces armées ne vont pas en Europe pour combattre en Ukraine, mais pour défendre nos alliés de l’Otan et rassurer ces alliés de l’Est”, a affirmé Joe Biden lors d’une allocution télévisée, expliquant avoir dépensé 650 millions de dollars pour la sécurité de l’Ukraine l’année passée.
La vision de Poutine est “nocive pour l’avenir de notre monde”
“Nous avons renforcé notre présence en Pologne et en Allemagne, nous avons autorisé le déploiement de nos forces qui étaient positionnées en Europe”, a expliqué le président américain. Un responsable américain a précisé qu’il s’agissait de 7000 soldats supplémentaires en Allemagne. “L’Otan est plus uni et déterminé que jamais”, assure Joe Biden, rappelant qu’attaquer un pays de l’alliance revient à les attaquer tous.

En plus de cette explication, le président américain a énoncé de nouvelles sanctions économiques contre le pouvoir russe, et s’est attaqué directement à Vladimir Poutine, qu’il considère comme “l’agresseur”. “Poutine a violé les règles qui font la paix mondiale. Poutine et ses alliés criminels sont dans l’erreur, c’est purement et simplement une agression. Poutine a choisi de faire la guerre sans cause, sa vision est nocive pour l’avenir de notre monde”, assure Joe Biden.

Il a également assuré que “tous les pays qui soutiennent cette agression” seront considérés comme “responsables”. “La liberté prévaudra”, a conclu le président américain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here