Hamed Bakayoko: L'immense fortune du premier ministre ivoirien décédé

Hamed Bakayoko: L’immense fortune du premier ministre ivoirien décédé. Le Premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko, considéré comme un potentiel successeur au président Alassane Ouattara, est décédé dans la ville allemande de Fribourg, deux jours après son 56e anniversaire, a annoncé mercredi le gouvernement ivoirien.

Nommé en juillet 2020 à la tête du gouvernement après la mort soudaine d’Amadou Gon Coulibaly, cet ancien dirigeant de groupe de presse s’était rendu en France le mois dernier pour des examens médicaux, avant de faire route vers Fribourg, dans le sud-ouest de l’Allemagne, pour y être hospitalisé.

Le gouvernement avait indiqué dans un communiqué publié vendredi qu’Alassane Ouattara s’était rendu auprès de Hamed Bakayoko au cours d’une visite en France la semaine dernière, et que l’état de santé de Bakayoko nécessitait que son hospitalisation soit prolongée.

Hamed Bakayoko avait servi de négociateurs et d’intermédiaire entre des factions rivales alors que la guerre civile faisait rage en Côte d’Ivoire au début des années 2000.

Hamed Bakayoko, décédé à l’âge de 56 ans d’un cancer fulgurant en Allemagne, était l’une des pierres angulaires du système Ouattara. Nommé Premier ministre le 30 juillet, quelques semaines après le décès d’Amadou Gon Coulibaly, son prédécesseur et le candidat désigné du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) pour la présidentielle du 31 octobre, il avait conservé son poste – sensible – de ministre de la Défense. Il était aussi maire de la commune populaire d’Abobo et, alors qu’approchait le scrutin présidentiel, un maillon essentiel de la campagne d’Alassane Ouattara.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici