Immeuble des médias à Gaza:

Immeuble des médias à Gaza: “En deux secondes, tout a disparu”, journaliste. Safwat al-Kahlout d’Al Jazeera a réagi à la destruction du bâtiment abritant, entre autres, les bureaux d’Al Jazeera Media Network dans la ville de Gaza:

«Je travaille ici depuis 11 ans. J’ai couvert de nombreux événements depuis ce bâtiment, nous avons vécu des
expériences professionnelles personnelles maintenant tout, en deux secondes, vient de disparaître », a-t-il déclaré.

«Tous mes collègues, malgré la tristesse, ne se sont pas arrêtés une seconde – ils cherchaient une alternative juste pour garder Al Jazeera au courant des actualités.»

Harry Fawcett d’Al Jazeera, qui a fait de nombreux reportages depuis la ville de Gaza, a ajouté: «C’est un moment très personnel pour nous tous. L’idée que l’endroit n’est plus là est extraordinaire à contempler.

Lire aussi:   La perpétuité pour Guillaume Soro: Les raisons pour lesquelles la justice ivoirienne a condamné l'ancien Premier ministre

Un raid aérien israélien détruit un immeuble abritant Al Jazeera et Associated Press.

Israël a rasé le sol un immeuble de grande hauteur abritant des bureaux de presse dans la ville de Gaza, notamment Al Jazeera Media Network et l’agence de presse Associated Press.

Israël avait donné un «avertissement» qu’il bombarderait le bâtiment qui abrite les bureaux d’Al Jazeera et d’autres médias internationaux dans la ville de Gaza dans l’heure qui vient.

Traduction: L’armée d’occupation israélienne donne une heure pour évacuer un bâtiment qui abrite des bureaux de presse internationaux, dont Al Jazeera.

Fares Akram, correspondant à Gaza de l’agence de presse Associated Press, a tweeté: «Désormais, des bombes pourraient tomber sur notre bureau. Nous avons descendu les escaliers du 11ème étage et maintenant, nous regardons le bâtiment de loin, en priant que l’armée israélienne finisse par se rétracter.

Eman Basher, un habitant de Gaza, dont le puissant tweet sur la vie sous de violents bombardements a été lu jeudi par la députée américaine Rashida Tlaib à la Chambre des représentants, s’est adressé à Al Jazeera:

«Les gens de Gaza vivent des nuits terrifiantes chaque jour. Nous nous réveillons pour répondre aux messages êtes-vous en vie? Étaient effrayés. Chaque nuit, nous disons que nous sommes les prochains.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici