Home Célébrités Koffi Olomide félicite Meiway pour avoir pris position contre la candidature de Ouattara

Koffi Olomide félicite Meiway pour avoir pris position contre la candidature de Ouattara

0
Koffi Olomide félicite Meiway pour avoir pris position contre la candidature de Ouattara

Koffi Olomide félicite Meiway pour avoir pris position contre la candidature de Ouattara

Le célèbre artiste Congolais Koffi Olomide au cours d’une interview a révélé que Meiway a suivi son exemple en prenant position contre la candidature d’Alassane Ouattara pour briguer un troisième mandat en Côte d’Ivoire.

Le Grand Mopao raconte : « Meiway m’avait appelé au sujet de l’affaire de leur Président en Côte d’Ivoire. Je lui ai dit félicitations. il m’a dit Papa, c’est vous qui nous montrez toutes ces choses. Parce que nous avons vu vos déclarations, vos positions dans votre pays »

Depuis 2018, Koffi Olomide a pris l’habitude de s’exprimer sur plusieurs sujets politiques et sociales en dénonçant les mauvaises conditions de vie et de travail de la population congolaise.

Il fait parfois polémique dans ses déclarations et n’hésite pas à s’adresser directement à une autorité pour dire ce qu’il pense.
Koffi Olomide est donc fier de voir d’autres artistes aller à son école.

Meiway, de son vrai nom Désiré Frédéric Ehui1, né le 17 mars 1962 à Grand-Bassam, au sud d’Abidjan dans Sud-Comoé, est un chanteur, auteur-compositeur-interprète, musicien et producteur ivoirien. Fils d’un musicien accordéoniste et issu d’une famille de huit enfants.

Meiway a sorti quatorze albums, écoulés à plus de dix millions d’exemplaires depuis 1994. Il dirige également son propre label. Il est actuellement signé sur les labels Lusafrica et Meiway Organisation .

Il a eu, sur la culture musicale de son pays, une influence considérable. Pionnier du genre musical Zoblazo (la danse des mouchoirs blancs), qu’il crée, et de son marketing qu’il contribue à populariser d’abord en Côte d’Ivoire puis à travers le monde, il est considéré comme un artiste africain majeur du xxie siècle.

Il crée un style musical, le Zoblazo, inspiré des rythmes folkloriques du sud de la Côte d’Ivoire qu’il décline tout au long de sa carrière2. On lui attribue plusieurs autres surnoms « le dernier des fédérés », « Abrobia star », « Abraham Golgotha », « Le 13e apôtre », « Le Prophète Esprit Kpokporikpo », « Le génie de Kpalèzou »3 Il est aussi ambassadeur de la lutte contre le SIDA en Côte d’Ivoire, ambassadeur des Nzema et ambassadeur de Grand-Bassam auprès de l’UNESCO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here