La France avance le couvre-feu pour lutter contre le coronavirus de 18 heures à 20 heures

La France avance le couvre-feu pour lutter contre le coronavirus de 18 heures à 20 heures. La France augmentera le début de son couvre-feu national quotidien à 18 heures à partir de 20 heures samedi pendant au moins 15 jours pour mieux lutter contre la propagation du coronavirus, a déclaré jeudi le Premier ministre Jean Castex.

Castex a également déclaré lors d’une conférence de presse qu’il n’y avait pas besoin d’un nouveau verrouillage national pour le moment, mais que si la pandémie devenait incontrôlable, la France se verrouillerait à nouveau.

Le coronavirus a fait plus de 69000 morts en France, le septième plus grand nombre de morts au monde.

La France prolonge le couvre-feu plus tôt à l’échelle nationale dans la lutte contre le virus

La France étendra les mesures de couvre-feu plus strictes à travers le pays, alors qu’elle se bat pour contrer la propagation du coronavirus.

Le couvre-feu de 18 heures déjà en place dans une grande partie de l’est de la France deviendra national à partir de samedi, a déclaré le Premier ministre Jean Castex lors d’une conférence de presse jeudi. Cela durera au moins 15 jours, a-t-il déclaré, car il a également évoqué la perspective d’un nouveau verrouillage.

«Si nous constatons une forte détérioration de l’épidémie dans les prochains jours, nous devrons décider, sans délai, d’un nouveau verrouillage», a déclaré Castex.

Les gouvernements à travers l’Europe resserrent les limites, tentant de retenir le virus alors qu’une vaccination généralisée est attendue. La chancelière allemande Angela Merkel prévoit de durcir les mesures de verrouillage allemandes dans un effort national, y compris des fermetures d’écoles et éventuellement des couvre-feux, a rapporté jeudi Bild. En France, les cafés, bars et restaurants sont restés fermés, ainsi que les cinémas, les théâtres et les gymnases.

Les infections françaises ont augmenté au cours du mois dernier et les hospitalisations liées au virus sont désormais cinq fois plus élevées qu’en août. Le gouvernement accélère les vaccinations, élargissant le nombre de personnes éligibles au vaccin au-delà des résidents des maisons de retraite. La France prévoit également de tester plus d’un million d’élèves par mois, car le gouvernement cherche à maintenir les écoles ouvertes.

La moyenne mobile sur sept jours des nouveaux cas en France est passée à environ 18 000 contre 13 000 début décembre.

La reprise économique du pays dépendra dans une large mesure de la campagne de vaccination, a déclaré jeudi le ministre des Finances Bruno Le Maire. Les Français sont de plus en plus positifs sur le vaccin contre Covid, avec un sondage Ifop suggérant que 54% envisagent désormais de se faire vacciner, contre 39% début décembre.

Le gouvernement a été sur la défensive alors que le rythme des vaccinations est en retard sur ses voisins. La France avait vacciné environ 247 000 personnes mercredi, moins d’un tiers du nombre en Allemagne et en Italie.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici