La mort brutale de Amobé Mévégué, animateur à France 24
La mort brutale de Amobé Mévégué, animateur à France 24

La mort brutale de Amobé Mévégué, animateur à France 24· Le showbiz africain et les médias européens sont en deuil· Le journaliste, animateur et producteur Amobé Mévégué est décédé ce mercredi 8 septembre à l’âge de 52 ans. Il avait présenté le magazine Africanités sur TV5MONDE. Amobé était aussi chroniqueur pour 300 millions de critiques. Il était le fondateur de la chaîne UBIZNEWS TV. Il laisse aujourd’hui un grand vide dans le monde audiovisuel. Ses confrères louent son humanisme et son professionalisme.
« C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons qu’Amobé est parti rejoindre ses ancêtres. Il laisse derrière lui un grand vide ». Sur le compte Facebook du journaliste et producteur Amobé Mevegue, le message est humble. La perte, elle, est grande. Célèbre animateur et producteur de radio et de télévision, il a co-présenté le magazine « Africanités » sur TV5MONDE. Il était également chroniqueur sur « 300 millions de critiques » sur TV5MONDE, avant de rejoindre le plateau de France 24.

En 2012, il avait également fondé la chaîne UBIZNEWS TV diffusée dans 40 pays africains. Ce mercredi 8 septembre, il est décédé à l’âge de 52 ans.

Né au Cameroun en 1968, Amobe Mévégué arrive en France à l’âge de 5 ans. Là, il étudiera la communication est le cinéma avant de se lancer dans une formation au Conservatoire libre du cinéma français de Paris. Erudit de culture, grand passionné du septième art, il a fait vivre de sa gouaille et de son professionnalisme de nombreux médias : RFI, France Ô, TV5MONDE, France 24 et bien d’autres …

Ce mercredi 8 septembre, dans les couloirs de la rédaction de TV5MONDE, l’annonce de sa disparition laisse sans voix. Pour beaucoup, il était « un grand professionnel ». « Amobé était d’abord un éveilleur de conscience, un humaniste, un panafricaniste convaincu. Il n’avait qu’une envie, essayer de se mettre à la hauteur de tous ceux qui venaient à lui pour les amener le plus loin possible. Il a inspiré énormément de monde », se souvient Christian Eboulé, avec qui il a collaboré sur RFI et sur l’émission « Africanités » de TV5MONDE.

« C’est quelqu’un qui aimait profondément l’Afrique, pour ses valeurs. C’est quelqu’un qui connaissait la musique africaine, qui la vivait. C’est une perte immense pour le continent, une perte immense pour les artistes, la presse et la presse panafricaine », déplore Lise-laure Etia, avec qui il a également co-animé « Africanités » sur TV5MONDE.

Ce mercredi 8 septembre, toutes les pensées de ses confrères, consœurs et amis de la rédaction de AFRICANOLIMIT vont à sa famille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici