Le Canada rapatrie une orpheline du camp de l'Etat islamique en Syrie

Le Canada rapatrie une orpheline du camp de l’Etat islamique en Syrie. Des responsables canadiens ont enlevé une fille orpheline d’un camp de détention de l’Etat islamique dans le nord-est de la Syrie ce week-end, a déclaré lundi son avocat à Global News.

La jeune fille, connue sous le nom d’Amira, est la première Canadienne à être rapatriée des camps syriens pour les détenus de l’EI.

Fille de partisans canadiens présumés de l’Etat islamique tués en 2019, Amira a été remise à un fonctionnaire consulaire et accompagnée au Canada. Canada rapatrie orpheline

Lawrence Greenspon, l’avocat représentant l’oncle de la jeune fille, a déclaré avoir reçu dimanche un appel téléphonique d’Affaires mondiales Canada confirmant la nouvelle.

L’affaire marque une volte-face pour le gouvernement libéral, qui avait auparavant refusé de rapatrier des citoyens canadiens des camps de captifs de l’EI et de leurs familles.

«Je suis heureux que cet enfant canadien orphelin en Syrie soit bientôt uni à sa famille élargie au Canada», a déclaré lundi le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne.

«Affaires mondiales Canada s’est activement engagée dans cette affaire depuis la première connaissance des circonstances exceptionnelles de l’enfant. L’accent est maintenant mis sur la protection de la vie privée de l’enfant et sur l’assurance que l’enfant reçoit le soutien et les soins nécessaires pour commencer une nouvelle vie ici au Canada.

Il a remercié le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes «pour leur précieux soutien au cours de ce processus».

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici