Home Célébrités Le général Camille Makosso fait un rappel aux Ivoiriens : «vous avez oublié 2010 où nous payions une boule d’attiéké à 1000 frs?»

Le général Camille Makosso fait un rappel aux Ivoiriens : «vous avez oublié 2010 où nous payions une boule d’attiéké à 1000 frs?»

0
Le général Camille Makosso fait un rappel aux Ivoiriens : «vous avez oublié 2010 où nous payions une boule d’attiéké à 1000 frs?»

Le général Camille Makosso fait un rappel aux Ivoiriens : «vous avez oublié 2010 où nous payions une boule d’attiéké à 1000 frs?». En raison des manifestations pré-électorales qui surgissent actuellement en Côte d’Ivoire, le général Camille Makosso très connu sur les réseaux sociaux a tenu à adresser un message à ses compatriotes Ivoiriens.

En Côte d’Ivoire les manifestations de l’opposition dans diverses villes du pays semblent asphyxier actuellement la bonne marche de la vie.

Le général Camille Makosso, plus connu pour ses interventions dans les sujets people, s’est prononcé cette fois sur l’actualité politique de son pays, notamment sur les manifestations de l’opposition dont celle bruyante de ce jeudi 13 août.

Il a demandé à l’opposition d’éviter tout acte de violence et d’exprimer sa colère uniquement dans les urnes. Toutefois, il dit avoir souhaité que cette marche ait été validée et que les autorités demandent aux manifestants :

«vous marchez d’où à où», afin d’encadrer la procession avec l’assistance des Forces de l’ordre.

Camille Makosso s’est dit indigné de voir son pays renouer avec les mêmes gènes conflictuels qui ont abouti à sa déstabilisation. Il y a dix ans, l’on a connu en effet une crise sans précédent au cours de laquelle la disparition des denrées alimentaires nous a fait subir la faim, la famine. Makosso attiéké

Le général a rappelé ces moments douloureux, éprouvants de notre histoire, en demandant ceci à ses followers, sur un ton d’avertissement et de mise en garde : «Ivoiriens, avez-vous oubliez 2010 où nous payions une boule d’attiéké à 1000 francs» ?

Tout en suggérant à tous d’œuvrer pour que nous ne connaissions pas un 2010 bis, Camille Makosso a déclaré qu’aucun président après Houphouët-Boigny n’a fait mieux que Ouattara en terme de bilan, et que même le fou du quartier le sait.

En revanche, il a affirmé qu’il faut peu de choses pour que ce beau bilan se retrouve à néant, notamment par l’aboutissement à une autre crise, si jamais le pouvoir ne parvenait à maitriser les débordements. Pour éviter cette tournure désagréable, il a proposé sa solution en ces mots :

« je souhaiterais que le pouvoir fasse un sacrifice en œuvrant pour le retour du président Gbagbo, même s’il n’est pas candidat.

Le rêve du FPI n’est autre que de revoir le président Gbagbo rentrer chez lui, au milieu des siens. Sa venue participera à baisser les tensions, car contrairement à ce qu’on pourrait penser, la prison l’a assagi» a-t-il conclu le général.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here