Home Société Le “martyr” George Floyd en cover du dernier morceau de Booba pour dénoncer les violences policières

Le “martyr” George Floyd en cover du dernier morceau de Booba pour dénoncer les violences policières

0
Le “martyr” George Floyd en cover du dernier morceau de Booba pour dénoncer les violences policières

Le “martyr” George Floyd en cover du dernier morceau de Booba pour dénoncer les violences policières

Le 25 mai dernier à Minneapolis, dans l’état du Minnesota, l’afro-américain George Floyd que Booba rend hommage été tué lors de son interpellation par le policier blanc Derek Chauvin. Le fait divers a choqué le monde entier et de nombreux hommages ont été rendus à travers le monde, notamment via le mouvement Black Lives Matters.

Aujourd’hui, c’est au tour du célèbre rappeur français Booba, vivant à Miami et donc quotidiennement imprégné par l’actualité des États-Unis, de mettre en avant George Floyd. En effet, l’artiste originaire de Boulogne-Billancourt vient de mettre en ligne un nouveau morceau baptisé « Dolce Vita » dont la pochette n’est autre que le visage du défunt. Dans ce son à l’instru entraînante d’à peine plus de 3 minutes, Booba dénonce les violences policières. Rappelons, que ce dernier vit à Miami et a donc

En revanche, pour les fans de la première heure, toujours aucune nouvelle de la sortie de son album, que beaucoup attendent avec impatience depuis plusieurs mois.

Voici le titre « Dolce Vita » :

L’artiste a annoncé que le son était en hommage à George 1 heure avant sa sortie officielle. Pas pour une publicité mais plutôt pour faire savoir au monde que c’est un hommage. Booba George Floyd

D’ailleurs c’est le portrait de George Floyd, désormais connu de tous qui a été mis en image de couverture du single «contrées de Mouv» constate un média.
Peut-on comparer l’affaire Adama Traoré en France à celle de George Floyd aux Etats-Unis ? Les questions de racisme et de violences des forces de l’ordre sont certes dénoncées dans les deux pays mais les problématiques y sont-elles exactement les mêmes ? Aux États-Unis, un homme noir a deux fois plus de chance d’être tué par la police. En France, le défenseur des droits Jacques Toubon affirme que les hommes et femmes noirs sont 5 fois plus concernés par des contrôles de police.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here