Home Politique Le ministre libanais de l’Environnement démissionne du gouvernement

Le ministre libanais de l’Environnement démissionne du gouvernement

0
Le ministre libanais de l’Environnement démissionne du gouvernement

Le ministre libanais de l’Environnement démissionne du gouvernement

Le ministre libanais de l’Environnement a démissionné dimanche du gouvernement du Premier ministre Hassan Diab, affirmant que le gouvernement avait perdu un certain nombre d’opportunités de réforme, selon un communiqué.

Le départ de Damianos Kattar fait suite à la démission du ministre de l’Information Manal Abdel Samad plus tôt dimanche

à la suite de l’explosion qui a secoué Beyrouth mardi

La police libanaise a tiré des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser des manifestants lanceurs de pierres bloquant une route près du parlement à Beyrouth dimanche lors d’une deuxième journée de manifestations antigouvernementales déclenchées par l’explosion dévastatrice de la semaine dernière.

Un incendie s’est déclaré à l’entrée de la place du Parlement alors que des manifestants tentaient de pénétrer dans une zone bouclée, selon des images télévisées. Les manifestants ont également fait irruption dans les bureaux du ministère du logement et des transports.

Deux ministres du gouvernement ont démissionné au milieu des retombées politiques de l’explosion et des mois de crise économique, affirmant que le gouvernement n’avait pas réussi à réformer.

L’explosion de mardi de plus de 2 000 tonnes de nitrate d’ammonium a tué 158 personnes et en a blessé plus de 6 000, aggravant des mois d’effondrement politique et économique et suscitant des appels furieux à la démission du gouvernement.

Des policiers anti-émeute portant des gilets pare-balles et des matraques se sont affrontés avec des manifestants alors que des milliers de personnes convergeaient sur la place du Parlement et la place des Martyrs à proximité, a déclaré un correspondant de Reuters.

«Nous avons donné à ces dirigeants tant de chances de nous aider et ils ont toujours échoué. Nous voulons tous qu’ils sortent, en particulier le Hezbollah, parce que c’est une milice et qui intimide simplement les gens avec ses armes », a déclaré Walid Jamal, un manifestant au chômage, faisant référence au groupe armé le plus influent du pays soutenu par l’Iran et qui a des ministres dans le gouvernement.

Le plus haut religieux chrétien maronite du pays, le patriarche Béchara Boutros al-Rai, a déclaré que le cabinet devrait démissionner car il ne peut pas «changer la façon dont il gouverne».

“La démission d’un député ou d’un ministre ne suffit pas … le gouvernement tout entier devrait démissionner car il est incapable d’aider le pays à se redresser”, a-t-il déclaré dans son sermon du dimanche.

Le ministre libanais de l’Environnement a démissionné dimanche, affirmant que le gouvernement avait perdu un certain nombre d’opportunités de réforme, selon un communiqué.

Le départ de Damianos Kattar fait suite à la démission du ministre de l’Information Manal Abdel Samad plus tôt dimanche

à la suite de l’explosion.

La colère s’est transformée en scènes violentes dans le centre de Beyrouth samedi. Ces manifestations étaient les plus importantes depuis octobre, lorsque des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour réclamer la fin de la corruption, de la mauvaise gouvernance et de la mauvaise gestion.

Environ 10 000 personnes se sont rassemblées sur la place des Martyrs, qui a été transformée en zone de combat dans la soirée entre la police et les manifestants qui ont tenté de faire tomber une barrière le long d’une route menant au parlement. Certains manifestants ont pris d’assaut les ministères du gouvernement et l’Association des banques libanaises.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here