Home Santé Les cas d’infections au COVID-19 en Afrique du Sud franchissent la barre des 600.000

Les cas d’infections au COVID-19 en Afrique du Sud franchissent la barre des 600.000

0
Les cas d’infections au COVID-19 en Afrique du Sud franchissent la barre des 600.000

Les cas d’infections au COVID-19 en Afrique du Sud franchissent la barre des 600.000

Les cas confirmés de COVID-19 en Afrique du Sud ont dépassé les 600000, a déclaré vendredi le ministère de la Santé, même si le nombre de nouveaux cas est en baisse depuis un pic en juillet.

Le pays compte désormais 603 338 cas confirmés de virus et 12 843 personnes sont décédées, a déclaré le ministère dans un communiqué peu après la première publication des chiffres par l’Institut national des maladies transmissibles sur Twitter.

Le gouvernement sud-africain a averti que la crise des coronavirus pourrait coûter les emplois de 400000 travailleurs – et ce n’est que dans l’industrie du tourisme.

Cinq mois de restrictions de verrouillage sont assouplies, mais l’industrie du tourisme pourrait mettre des années à se rétablir.


L’épidémie de coronavirus 2019 (COVID-19) dans la Région africaine de l’OMS a continué de ralentir, comme on l’a vu au cours des deux dernières semaines. Depuis notre dernier rapport de situation externe 24 publié le 12 août 2020, un total de 56508 nouveaux cas confirmés de COVID-19 et 2071 nouveaux décès ont été signalés dans 45 pays entre le 12 et le 18 août 2020, soit un total cumulé de 962290 confirmés. Cas de COVID-19 avec 19 225 décès. Il s’agit d’une diminution de 25% des cas par rapport aux 75 326 cas enregistrés au cours de la période de référence précédente (5-11 août 2020). Bien que l’Afrique du Sud ait signalé la majorité des nouveaux cas, 46% (26 035), elle continue également d’enregistrer une remarquable trajectoire à la baisse. La semaine dernière, l’incidence des cas a également diminué dans certains des anciens pays hotspots, notamment le Nigéria, le Ghana, l’Algérie et le Kenya.

Au cours de cette période de rapport, les pays qui ont signalé la plus forte augmentation en pourcentage comprennent: Érythrée, 533% (19 vs 3), Rwanda 464% (406 vs 72), Ouganda 164% (290 vs 110), Mali 162% (89 vs 34), Guinée-Bissau 117% (65 vs 30), Lesotho 106 % (148 vs 72), Éthiopie 99% (8547 vs 4300), Namibie 63% (1235 vs 759) et Malawi 36% (479 vs 353). Dans le même temps, les pays qui ont enregistré une diminution des nouveaux cas comprennent: Sierra Leone 65% (27 vs 77), Soudan du Sud 58% (17 vs 40), Ghana 56% (1589 vs 3592), Madagascar 51% (692 vs 1422), Congo 47% (105 vs 199), Côte d’Ivoire 45% (303 vs 554), Afrique du Sud 42% (26035 vs 44791), Cameroun 34% (361 vs 545), République démocratique du Congo 33% (222 vs 321), Gabon 27% ( 264 vs 360), Kenya 24% (3211 vs 4223), Algérie 24% (2821 vs 3700) et Nigéria 9% (2605 vs 2857).

Maurice a signalé deux nouveaux cas après 22 jours sans notification. Il s’agissait de rapatriés rapatriés d’un pays voisin le 13 août 2020 et testés positifs par PCR le 15 août 2020. La République-Unie de Tanzanie n’a soumis officiellement aucun rapport indiquant un cas confirmé. Quatre-vingt-dix-sept nouvelles infections des agents de santé ont été enregistrées dans six pays: Namibie (47), Ouganda (11), Mozambique (35), Cameroun (7), Burundi (3), Malawi (2), Sierra Leone (2) et Mauritanie (1). La Mauritanie a signalé une infection par un agent de santé pour la première fois depuis le début de l’épidémie dans le pays. Le Togo a signalé rétrospectivement 15 infections d’agents de santé. Aucun nouveau pays n’a signalé de décès pour la première fois au cours de cette semaine de référence.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here