Les dirigeants Turcs condamnent la caricature du président Erdogan par Charlie Hebdo

Les dirigeants Turcs condamnent la caricature du président Erdogan par Charlie Hebdo. Des responsables turcs ont dénoncé mercredi le magazine satirique français Charlie Hebdo à propos de son dessin de couverture se moquant du président turc Recep Tayyip Erdogan et l’ont accusé de semer «les graines de la haine et de l’animosité».

Le dessin animé pourrait encore aggraver les tensions entre la Turquie et la France, qui ont éclaté à cause de la position ferme du président français Emmanuel Macron contre l’islamisme à la suite de la décapitation d’un enseignant qui a montré ses caricatures de classe du prophète Mahomet pour un cours de liberté d’expression.

Les dessins animés du Prophète en ont bouleversé beaucoup dans le monde musulman. Mais c’est Erdogan qui a mené la charge contre la France et a remis en question l’état mental de Macron. La France a ensuite rappelé son ambassadeur en Turquie pour des consultations, une première dans les relations diplomatiques franco-turques.

«Nous condamnons fermement la publication concernant notre président du magazine français, qui n’a aucun respect pour la foi, le sacré et les valeurs», a écrit le porte-parole d’Erdogan, Ibrahim Kalin, sur Twitter.

Kalin a déclaré: «Le but de ces publications, dépourvues de moralité et de décence, est de semer les graines de la haine et de l’animosité. Transformer la liberté d’expression en hostilité envers la religion et la croyance ne peut être que le produit d’une mentalité malade. » caricature Erdogan Charlie Hebdo

Le dessin animé représentait Erdogan en sous-vêtements tenant un verre et soulevant la jupe d’une femme portant une robe islamique.

«Je condamne la publication immorale de cet incorrigible chiffon français concernant notre président», a écrit le vice-président turc Fuat Oktay sur Twitter. «J’appelle la communauté internationale morale et consciencieuse à dénoncer cette honte.»

La position de Macron a déclenché des manifestations anti-françaises en Turquie et dans d’autres pays musulmans ainsi que des appels au boycott du bien français.

Les tensions entre la France et la Turquie se sont intensifiées ces derniers mois suite aux actions turques en Syrie, en Libye et dans la région des montagnes du Caucase du Haut-Karabakh.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici