Malgré la contestation contre un 3e mandat, Ouattara mijote d'emblée son futur gouvernement

Malgré la contestation contre un 3e mandat, Ouattara mijote d’emblée son futur gouvernement. Alassane Ouattara est déterminé à organiser l’élection présidentielle le 31 octobre 2020. Au moment où l’opposition ivoirienne continue de contester sa candidature, le patron du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) prépare déjà la période postélectorale. Le président ivoirien distribue les postes de gouvernement à de fidèles compagnons de lutte.

Pour l’opposition ivoirienne, il n’est point question qu’Alassane Ouattara soit en lice pour un 3e mandat. Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’guessan, dont les candidatures ont été validées par le Conseil constitutionnel, n’entendent pas prendre part au scrutin dans les conditions actuelles. Les adversaires du chef de l’État exigent le retrait de sa candidature, la dissolution du Conseil constitutionnel et de la Commission électorale indépendante (CEI), mais également l’audit international de la liste électorale, la libération de tous les prisonniers politiques, civils et militaires, ainsi que le retour sécurisé de tous les exilés sur la terre de leurs ancêtres, avec à leur tête le président Laurent Gbagbo, le Premier ministre Guillaume Soro, le ministre Charles Blé Goudé et le maire Noël Akossi Bendjo. À la tête de l’opposition, Henri Konan Bédié a appelé à une « désobéissance civile » devant la « forfaiture » d’Alassane Ouattara.

Lire aussi:   Présidentielle 1995: ce jour là le Conseil constitutionnel français a bafoué le droit

En exil en France, Guillaume Soro, écarté de la course présidentielle, croit dur comme fer que l’élection présidentielle n’aura pas lieu à la date indiquée. Il l’a fait savoir lors d’une conférence de presse à Paris. « S’il y a élection, c’est que nous sommes dans l’élection. Écrivez que Guillaume Soro dit qu’il n’y aura pas d’élection en Côte d’Ivoire. Tant qu’on n’est pas candidat, l’élection n’aura pas lieu », a prévenu le leader de Générations et peuples solidaires (GPS). Ouattara futur gouvernement

De son côté, Alassane Ouattara soutient fermement que la présidentielle aura bel et bien lieu. Le chef de l’État ne semble pas ébranlé par la sortie de son ancien Premier ministre. Mieux, il forme son futur gouvernement. Selon une information publiée par Africa Intelligence, le candidat du RHDP a déjà trouvé son chef de gouvernement, en la personne de Patrick Achi, l’actuel secrétaire général de la présidence de la République. L’économiste, poursuit le média français, a également décidé d’installer Hamed Bakayoko dans le fauteuil de vice-président, en remplacement de Daniel Kablan Duncan courant juillet 2020. Il entend faire de la place aux jeunes loups de son parti et se débarrasser de ministres faisant partie de la vieille garde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici