Home Politique Mauritanie : Les soucis commencent pour l’ex-président Abdel Aziz convoqué devant une commission d’enquête parlementaire

Mauritanie : Les soucis commencent pour l’ex-président Abdel Aziz convoqué devant une commission d’enquête parlementaire

0
Mauritanie : Les soucis commencent pour l’ex-président Abdel Aziz convoqué devant une commission d’enquête parlementaire

Mauritanie : Les soucis commencent pour l’ex-président Abdel Aziz convoqué devant une commission d’enquête parlementaire

L’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz est convoqué par une commission d’enquête parlementaire pour être entendu jeudi à 11h à l’Assemblée nationale sur des questions de gouvernance, a-t-on appris mardi de source officielle.

Dans une lettre parvenue à Xinhua, la commission dit avoir informé l’ancien chef d’Etat, au pouvoir entre 2008 et 2019, que « son nom a été cité dans des affaires et actes pouvant constituer une atteinte grave à la Constitution et aux lois de la République islamique de Mauritanie ».

Constituée depuis quelque mois, cette commission d’enquête répond au désir de députés de l’opposition comme de la majorité d’établir les faits face aux allégations de gestion douteuse de biens publics sous le mandat de l’ancien président. Plusieurs personnalités, dont des ministres et des hommes d’affaires, ont déjà été entendues ces derniers mois par la commission.

Le président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani a exprimé son engagement à laisser la commission mener son travail en toute indépendance.

Il est l’un des meneurs du coup d’État d’août 2005 qui dépose le président Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya, puis conduit le coup d’août 2008 qui renverse le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi et le Premier ministre Yahya Ould Ahmed El Waghef, à l’issue d’une crise politique. Il est désigné par la junte président du Haut Conseil d’État1, l’organe de la transition, avant d’être élu président de la Mauritanie en 2009, et réélu en 2014. Il annonce en 2018 son intention de quitter le pouvoir à l’expiration de son second et dernier mandat, conformément aux dispositions de l’article 28 de la Constitution mauritanienne de 19912.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here