Meurtre de Victorine: Une analyse de l’ADN de Ludovic Bertin est en cour

Meurtre de Victorine: Une analyse de l’ADN de Ludovic Bertin est en cour. Une analyse de l’ADN de Ludovic Bertin, le suspect interpellé dans le cadre de l’enquête sur la mort de Victorine, est en cours pour déterminer s’il correspond à l’échantillon prélevé sur le corps de la jeune femme. Mercredi matin, les enquêteurs de la section de recherche et des techniciens en identification criminelle ont investi le lieu où le corps de la jeune femme a été retrouvé, rapporte Le Dauphiné Libéré.

Selon Le Dauphiné libéré, Ludovic Bertin, suspect dans l’enquête sur la mort de Victorine, a commis plusieurs actes de violences et des délits routiers qui l’ont contraint à porter un bracelet électronique pendant plusieurs mois. L’homme âgé de 25 ans a également été condamné par le tribunal de Lyon pour des vols avec effraction entre 2017 et 2018, sans qu’une peine de prison ne soit prononcée. Ludovic Bertin n’aurait pas connu Victorine. La sœur de la jeune femme décédée pense toutefois avoir été en classe avec l’un des frères du suspect, sans qu’un lien puisse être établi.

Ce jeudi, le procureur de Grenoble a confirmé l’identité du suspect interpellé dans le cadre de l’enquête sur la mort de Victorine. Il s’agit de Ludovic Bertin, né le 25 mai 1995 à Vénissieux. Selon des informations du Dauphiné Libéré, le jeune homme aurait perdu son père à l’âge de 9 ans. À Villefontaine, où il résidait, il était considéré comme « un petit caïd de quartier », mais il aurait ensuite fréquenté des « délinquants plus chevronnés qui s’adonnaient notamment à des car-jackings et des casses ».

Selon Kelly Monteiro, l’avocate de la famille de Victorine, les proches de la jeune femme décédée ont eu « une réaction de colère » en apprenant le contenu des aveux de Ludovic Bertin. Ce dernier a en effet reconnu avoir tué la jeune femme après une dispute provoquée par une bousculade. « [La famille] ne croit pas que Victorine a pu s’emporter face à cette bousculade qui, au demeurant, était involontaire. Ils imaginent vraiment mal comment Victorine aurait pu s’emporter pour mériter le sort qui lui a été réservé », a expliqué l’avocate.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici