Home Célébrités Mike le Bosso s’attaque méchamment à Yodé et Siro

Mike le Bosso s’attaque méchamment à Yodé et Siro

0
Mike le Bosso s’attaque méchamment à Yodé et Siro

Mike le Bosso s’attaque méchamment à Yodé et Siro

Ne succès ne semble par enchanté ou faire plaisir à tout le monde on dirait. Juste après la sortie de leur nouveau titre à succès, Yodé et Siro portent déjà sur leurs dos Mike le Bosso.

Loin d’exagérer, les ivoiriens verront désormais Mike le Bosso comme leur Booba à eux, qui ne vie que des conflits et des clashes sur la toile.

Après Eudoxie Yao, Mike le Bosso s’attaque à Yodé et Siro pour des raisons bien identifiables. En effet, après la sortie fracassante de leur nouvel album intitulé «Héritage» dans lequel ils ont été sans pitié pour le président Alassane Ouattara, les artistes zouglou, Yodé et Siro, sont à la Une des réseaux sociaux.

D’ailleurs, ils sont félicités par les opposants du régime quand les partisans du RHDP, eux, expriment leur déception devant la nouvelle production des enfants de Treichville Gbatanikro.

Une vive polémique qui contribue un tant soit peu à la promotion de l’album Heritage qui s’arrache comme de petits pains. Ainsi, Yodé et Siro affirment avoir réalisé 10.000 ventes de CD en deux jours.

A en croire une affiche publiée sur la page Facebook du duo Yodé et Siro, déjà 10000 CD ont été vendus en seulement 48 heures. «Merci pour le soutien. En route pour les 50 000 CD physiques à vendre. Et les millions de streaming sur les plateformes de téléchargement légal», écrivait les artistes en légende à l’affiche publiée.

Mais le promoteur de spectacles ivoirien Mike le Bosso affirme que c’est un gros mensonge. Dans la foulée, le promoteur de spectacles ivoirien et producteur d’artistes vivant en France, Mike le Bosso, a fait savoir, à travers une publication sur son compte Facebook, que cette information livrée par Yodé et Siro est un gros mensonge.

«L’album Héritage est distribué en France mais n’est pas dans le réseau. Aucun code barre de distribution. L’album a été fabriqué uniquement pour la vente en dehors de l’espace européenne, c’est-à-dire pour l’Afrique uniquement.

Un CD déclaré en France a un numéro de distribution obligatoire au dos du CD. Un CD fabriqué légalement doit faire l’objet de déclaration par le fabriquant auprès de la Sacem par un distributeur agréé qui a un code barre distributeur.

Ce qui veut dire que les artistes ne toucheront pas de droit d’auteur Compositeur sur l’œuvre. Parce que ce n’est pas déclaré à la sacem par le distributeur. Les artistes ivoiriens croient connaître ou savoir tout au lieu de se renseigner pour avoir des conseils utiles.

Ils préfèrent faire les choses avec leurs camarades. Ouvrez vos yeux chers frères. En zouglou Gbê est mieux que drap», a lancé Mike le Bosso.

Mais loin de s’arrêter juste à ce stade, le promoteur poursuit en affirmant : «Album de qualité. Organisation de vente illégale. 10 000 CD? Héritage maquillé. Je ne crois pas un seul instant.

Vous avez pressé 60.000CD ? En France, 1 CD coûte 0,75 centimes à la fabrication et 1000 CD font 750euro. Le Sdrm ( autorisation de pressage de la Sacem) pour Yode et Siro peut avoisiner 460 € sur 1000 CD. Si le producteur ne paie rien, c’est que les artistes ne sont pas connus à la Sacem.

Si le pressage est fait en France, c’est obligatoire de déclarer à la Sacem pour avoir l’autorisation de pressage qui donne accord pour la sortie après avoir payé le SDRM qui représente le droit des artistes. En zoulou GBÊ est mieux que drap. Achetez l’album Héritage pour avoir les vrais chiffres».

Vrai ou faux, la vérité ne pourra que venir des concernés qui se retrouve attaqué dans ces publications. Une réponse viendra-t-il alors des chanteurs ? Encore un peu de temps pour le savoir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here