Home Politique Mutinerie au Mali: Voici ce qui est réellement arrivé à Karim Keita, fils du président Ibrahim B. Keita

Mutinerie au Mali: Voici ce qui est réellement arrivé à Karim Keita, fils du président Ibrahim B. Keita

0
Mutinerie au Mali: Voici ce qui est réellement arrivé à Karim Keita, fils du président Ibrahim B. Keita

Mutinerie au Mali: Karim Keita, fils du président Ibrahim B. Keita, dément sur les réseaux sociaux avoir été arrêté

Karim Keita, fils du président Ibrahim Boubacar Keita, dément sur les réseaux sociaux avoir été arrêté. LSI AFRICA tente de vérifier l’authenticité du compte du député malien. A suivre.

Des coups de feu ont été entendus mardi sur une base militaire près de Bamako, la capitale du Mali, l’ambassade de Norvège évoquant une possible mutinerie militaire au milieu d’une crise politique en cours dans l’État du Sahel. Coup d’Etat au Mali Tieble Drame

Le président de l’assemblée nationale, le ministre des affaires étrangères et le chef d’état major du Mali, le fils du président IBK, Karim Keita et le premier ministre Boubou Cissé ont été arrêtés, selon plusieurs sources.

Des soldats ont tiré leurs armes en l’air dans une base militaire de Kati, une ville située à 15 km (neuf milles) de Bamako.

Le Mali est plongé dans une impasse politique profonde depuis des mois alors que le président Ibrahim Boubacar Keita a été soumis à une pression féroce du mouvement d’opposition du 5 juin pour démissionner.

Vent de panique au Palais Présidentiel Ivoirien suite aux échos de BAMAKO au Mali.
Le Président Ouattara aurait eu au téléphone le PR Ibrahima Boubacar Keita. Tieble Drame
Les Ivoiriens et les Maliens doivent vigilants.

Ahmed Idris d’Al Jazeera, qui rapporte depuis Abuja au Nigeria, a déclaré que le président Keita avait été emmené dans un lieu sûr. Coup d’Etat au Mali Tieble Drame
“Le rapport que nous recevons maintenant est que des mutins ont avancé sur Kati qui est une zone militaire”, a-t-il dit.

“Certains rapports suggèrent qu’ils avancent vers Bamako même, essayant de prendre le contrôle du centre de commandement et de contrôle militaire à Bamako, cela pourrait être un coup d’État, mais ce n’est pas encore clair”, a-t-il dit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here