Nagui trop moralisateur ? L'animateur répond à ses détracteurs dans Tout le monde veut prendre sa place

Nagui trop moralisateur ? L’animateur répond à ses détracteurs dans Tout le monde veut prendre sa place. Nagui est un fervent défenseur de la planète. Pour mener à bien son combat, l’animateur n’hésite jamais à faire passer de puissants messages à l’antenne. Et tant pis pour ses détracteurs, à qui il a répondu ce samedi 10 octobre dans Tout le monde veut prendre sa place.

S’il fait les beaux jours de France 2 depuis de nombreuses années, aux commandes de N’oubliez pas les paroles et Tout le monde veut prendre sa place, Nagui se sert très souvent de sa notoriété pour faire bouger les choses. Il ne s’en est jamais caché : l’animateur de 58 ans est très engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, contre le plastique, mais aussi dans le combat que mènent beaucoup d’autres activistes pour préserver les espèces animales. Tout un programme pour celui qui partage la vie de Mélanie Page. Alors, dès qu’il le peut, Nagui porte ses idéaux à l’antenne. Au point d’en énerver certains. Depuis plusieurs mois maintenant, l’animateur est au centre de vives critiques d’internautes et téléspectateurs, lassés par ce qu’ils considèrent comme de véritables « leçons de morale ». Face aux grands discours de Nagui sur l’écologie, certains n’hésitent pas à lui demander des comptes sur son propre mode de vie. Et ça, l’animateur ne le supporte plus !

Nagui ironise

L’écologie, c’est l’affaire de tous. Et ce samedi 10 octobre, dans Tout le monde veut prendre sa place, Pauline l’a très bien expliqué. Cette jeune hôtesse en événementiel venue défier le champion Pierre a elle aussi tenu à partager ses idéaux sur France 2 : « J’essaie de limiter mes déchets et mon impact nocif sur la planète. Donc je fabrique tout ce qui est produit ménager, notamment ma lessive » a confié Pauline, sous l’oeil admiratif de Nagui.

Un sujet sur lequel l’animateur a évidemment rebondi : « On a des tonnes d’emballages » a-t-il d’abord déploré, avant de contrer aussitôt les remarques acerbes qui pourraient s’abattre sur lui : « Et moi le premier ! Parce que, dès que je dis ça, on me fait ‘Ouais, mais t’as vu ta gueule ?’, oui, je suis moi-même un déchet ! » Et Nagui de conclure : « Il faut faire des efforts. On n’arrivera pas à éteindre l’incendie tout seul dans notre coin, mais si chacun s’y met, on peut y arriver ».

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici