Naomi Campbell: «L'Afrique est très riche à bien des égards et a été tellement inexploitée»

Naomi Campbell: «L’Afrique est très riche à bien des égards et a été tellement inexploitée»

Des décennies après s’être fait un nom sur les pistes les plus regardées de Paris et de Milan, la top-modèle Naomi Campbell a décampé pour un nouveau terrain: Lagos, Nigeria en Afrique.
En avril, le mannequin britannique Naomi Campbell était le visage le plus parlé lors de la Arise Fashion Week de la ville, l’une des vitrines de mode les plus respectées d’Afrique.
Pour sa deuxième saison chez Arise, Campbell a été mannequin pour plusieurs marques, dont Tiffany Amber et Kenneth Ize, apportant sa marche signature et une touche de glamour international à leurs podiums.

“L’Afrique est très riche à bien des égards et a été tellement inexploitée pour elle – surtout pour leur peuple et ce qu’ils peuvent donner. Alors, c’est le moment”, a-t-elle déclaré. “Maintenant, nous ne demandons pas, nous disons: vous devez faire attention à ce continent.”
Campbell n’est pas la seule à s’intéresser à Lagos: les modèles Liya Kebede et Alton Mason (respectivement décents éthiopien et jamaïcain-ghanéen), le rédacteur en chef britannique Vogue Edward Enninful et l’ancien rédacteur en chef américain Vogue André Leon Talley a également ajouté une touche de mode internationale aux événements de la semaine.
C’est une bonne nouvelle pour les designers locaux comme Folake Folarin-Coker, directeur créatif de Tiffany Amber.

“Je ne dis pas que la mode africaine a un moment. Ce n’est plus un moment. Nous avons une identité forte”, a-t-elle déclaré. “Il y a un nouveau type de look qui est fabriqué en Afrique et qui est fait pour l’instant et qui est fait pour tout le monde.”
Regardez la vidéo ci-dessus pour en savoir plus sur la scène de la mode africaine et pourquoi elle attire l’attention internationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici