“On découpe comme Samuel Paty, sans empathie”, le clip de musique rap qui choque la France

“On découpe comme Samuel Paty, sans empathie”, le clip de musique rap qui choque la France. L’assassinat du professeur d’histoire et de géographie tué d’une manière atroce par un jeune terroriste islamiste n’a pas fini d’émouvoir la France qu’un clip de rap installe la polémique sur la toile.

Quand la classe politique et la majeure partie de la France pleurent encore l’un de ses martyrs – le professeur Samuel Paty, assassiné par un islamiste à Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre – , un rappeur fait honteusement allusion à l’attentat dans une chanson et un clip.

« Où sont passés les ‘progressistes’ antinationaux ? »
« On découpe comme Samuel Paty, sans empathie », déclame « l’artiste » belge, basé à Liège, et nommé Maka. Des paroles qui ont peu fait réagir la classe politique, à l’exception notable de Jean Messiha. « Où sont passés les ‘progressistes’ antinationaux qui nous gouvernent ? Ben occupés à poser un genou à terre en mémoire de George Floyd et à décréter des cérémonies d’hommage à Adama Traore… », a-t-il écrit sur Twitter, le 10 novembre.

De nombreux internautes anonymes ont eux aussi été choqués par la provocation du rappeur. « Apologie du terrorisme par une racaille. Une plainte et une condamnation exemplaire doivent suivre », réclame l’un d’eux. « Menace terroriste. Et là que fait la police ? », questionne un autre. « Nos gouvernants depuis 40 ans nous obligent à accepter l’inacceptable et à raser les murs dans notre propre pays », tonne encore un autre utilisateur de Twitter.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici