Patrice Lumumba: La Belgique va remettre les restes humains du Premier ministre congolais assassiné

Patrice Lumumba: La Belgique va remettre les restes humains du Premier ministre congolais assassiné

La Belgique a décidé que les restes humains du leader indépendantiste congolais Patrice Lumumba, gardée par la Belgique après son assassinat, pouvait être rendue à sa famille.

Un juge d’instruction a statué jeudi que la dent de Lumumba pouvait être rendue, statuant en faveur de la fille du défunt homme d’État, qui en juin a appelé l’État belge à restituer la dépouille de son père.

En juin, Juliana Lumumba, 64 ans, a écrit une lettre au roi Philippe demandant que la dépouille de son père soit rendue «sur la terre de ses ancêtres».

Lire aussi:   Le président du Tchad, Idriss Déby est tué alors que des soldats affrontent les rebelles

La décision de jeudi faisait suite à une décision du parquet fédéral selon laquelle la dépouille de Lumumba pouvait être restituée, rapporte l’agence de presse Belga.

En 2002, les récits de l’implication de la Belgique dans le meurtre de Lumumba qui ont émergé ces dernières années ont conduit la Belgique à présenter des excuses officielles pour son rôle dans la mort du premier Premier ministre du Congo indépendant.

Lumumba, dont le temps à la tête du Congo indépendant a duré moins de trois mois, a été renversé et abandonné aux milices séparatistes soutenues par la Belgique, qui l’ont exécuté par un peloton d’exécution en 1961.

Lire aussi:   Après la mort du président Idriss Déby, voici Mahamat le nouveau dirigeant du Tchad

Un compte rendu par un général belge sur son rôle dans l’élimination de la mort de Lumumba après sa capture et son meurtre et qui a déclenché une crise diplomatique entre la Belgique et le Congo et a finalement conduit aux excuses officielles du premier.

Dans un livre de 1999 du sociologue Ludo Di Witte, le commissaire de police belge Gérard Soete a détaillé comment, chargé de se débarrasser du cadavre de Lumumba, il avait scié le corps de l’homme en morceaux et l’a dissous dans de l’acide sulfurique.

Soete, décédé en 2000, a également été montré dans un documentaire allemand révélant que l’officier belge avait essoré deux dents de la mâchoire de Lumumba et les avait gardées, rapporte Le Soir.

Lire aussi:   Blessé par balle, le président tchadien Idriss Deby décède après 30 ans au pouvoir

En 2016, une dent a été saisie par les autorités dans le cadre d’une enquête des procureurs fédéraux sur la mort de Lumumba.

La décision de jeudi permettra aux proches de Lumumba de venir récupérer ce qui reste du défunt dirigeant congolais.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici