Home Célébrités Quand Beyoncé honore la mémoire de Dj Arafat à travers un hommage symbolique

Quand Beyoncé honore la mémoire de Dj Arafat à travers un hommage symbolique

0
Quand Beyoncé honore la mémoire de Dj Arafat à travers un hommage symbolique

Quand Beyoncé honore la mémoire de Dj Arafat à travers un hommage symbolique

Un an après la mort de la légende du coupé décalé Dj Arafat, les honneurs pleuvent encore à flots. La star Afro-américaine Beyoncé vient de rendre un vibrant hommage à l’artiste dans son récent clip.

En effet la vedette américaine a rendu un magnifique hommage à Berus Sama dans son dernier clip «Already»! A la 2e minute 37e s et 58e s, Quenn Beyoncé, accompagnée de ses danseurs, ont exécuté quelques pas de danse de la chanson «C’est moi, C’est moi» du Yôrôbô. Beyoncé Dj Arafat

Le Daïshikan est ainsi l’un des rares artistes africains à réussir à exporter sa danse. Une danse qui est aussi revendiquée par Yabongo Lova. Qu’à cela ne tienne ! c’est toute la Côte d’Ivoire qui gagne et qui est ainsi honorée.

Rappelons que Dj Arafat est considéré comme l’un des plus grands chanteurs d’Afrique subsaharienne. Le roi du coupé-décalé, vit désormais dans le cœur de ses fans à travers ses œuvres. Paix à l’âme de DJ Arafat.

Black is King se veut être une célébration de « la beauté des traditions et de l’excellence noire », comme le rapporte la plateforme dans un communiqué. Le film réinvente « les enseignements du Roi Lion pour les jeunes rois et reines d’aujourd’hui à la recherche de leurs propres couronnes », ajoute la plateforme.

Phénomène de « wakandafication »
La chanteuse a écrit et réalisé le long-métrage de 95 minutes, qui raconte le voyage initiatique d’un jeune garçon noir. Récit sur l’émancipation et la résilience noire, Black is King semble avoir conquis de nombreux fans de Queen B.

Mais d’autres internautes ne sont pas aussi emballés par le projet esthétique de Beyoncé. Certains ont critiqué le phénomène de « wakandafication » en référence à Wakanda, un royaume imaginaire situé en Afrique où se déroule le film et la bande dessinée Black Panther. L’artiste originaire de Houston a, selon ses détracteurs, livré une vision déformée et amalgamée de l’Afrique. « Quelqu’un peut-il dire à Beyoncé que l’Afrique n’a pas qu’une culture et que nous sommes des gens normaux ? », a tweeté Kaye Vuitton, un Nigérian.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here