Home Politique Trois choses à retenir de Hamed Bakayoko, selon Vincent Toh Bi

Trois choses à retenir de Hamed Bakayoko, selon Vincent Toh Bi

0
Trois choses à retenir de Hamed Bakayoko, selon Vincent Toh Bi

Trois choses à retenir de Hamed Bakayoko, selon Vincent Toh Bi. Sans complexe : “Tohbi, c’est toi qui sais parler français, viens me montrer comment on écrit ce mot “. Il choisissait toujours dans son équipe les meilleurs et les plus jeunes dans chaque domaine. Tout le contraire de beaucoup de jeunes au sommet qui préfèrent écraser ou rejeter ceux qui ont plus de diplômes ou d’expériences qu’eux.

– honnêteté : je ne veux pas ici donner une image rose de ce que n’était pas Hamed Bakayoko. Mais il était honnête et tenait ses promesses au niveau du travail. Son oui était oui. Je me souviens que même dans les discussions avec les syndicats en grève , il avait le courage de leur dire “ les gars sérieux, ce point de votre revendication, je ne peux pas en parler au Président. Il ne va jamais accepter. Il ne faut pas que je vous mente”.

Humilité, vous avez dit

Un jour , il devait rencontrer le Président pour faire un point sécuritaire. Le sujet était important. Il y avait deux tendances. Lui était pour la première. Comme j’insistais puisque j’optais pour la deuxième, il me dit de rédiger donc les deux hypothèses et le Président tranchera. À son retour de la rencontre à la Présidence, il me jette dans les mains les dossiers : ” tu es content, non ? Le Président a choisi ton option. Réunis l’équipe et travaillez-y maintenant.”

Combien de patrons auraient cette humilité?

-humilité: dites tout ce que vous voulez d’Hamed Bakayoko mais il sera difficile de dire qu’il n’est pas humble. Il y a des symboles qui frappent. J’étais Préfet et j’avais convoqué une réunion avec toutes les listes de candidats aux municipales d’Abidjan en 2018. Hamed Bakayoko était assis dans la salle comme tous les autres candidats à la Préfecture d’Abidjan. Lorsque je rentre, pour présider la réunion, lui Ministre d’Etat est le premier à se lever : “Le Préfet est là. Levons-nous” dit-il aux autres candidats dont des Ministres. Quelques semaines plus tard , je procède à l’élection et l’installation des Maires. Dans les textes, le Préfet assure une partie du contrôle de l’action municipale et est donc hiérarchiquement supérieur au Maire. Mais ici le Maire s’appelle Hamed Bakayoko. Puis-je lui prodiguer les conseils d’usage ? “Tohbi, c’est toi le patron ici. Y a pas de Ministre d’Etat devant toi. Fais ton boulot.”

Enfin pour terminer ce premier témoignage. Hamed Bakayoko était un grand travailleur, orienté vers le résultat concret et la satisfaction du public, avec un tempérament difficile et complexe dans la sphère de travail derrière les portes closes du bureau.

VINCENT TOH BI IRIE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here