Un Israélien tué par une roquette depuis Gaza

Un Israélien tué par une roquette depuis Gaza. Un Israélien a été tué après qu’une roquette tirée de Gaza a frappé son immeuble à Ramat Gan, dans le centre d’Israël, selon la police.

“Mise à jour sur la frappe de roquettes sur Ramat Gan, 1 homme tué”, a déclaré le porte-parole de la police Micky Rosenfeld sur Twitter, tandis que Magen David Adom a déclaré que “les médecins ont déclaré la mort d’une personne gravement blessée après avoir pratiqué la RCR”.

Le bombardement par Israël de la bande de Gaza est entré dans sa sixième journée consécutive, avec des raids aériens israéliens frappant un camp de réfugiés où au moins 10 Palestiniens, dont huit enfants, ont été tués.

Lire aussi:   Mali : la force française Barkhane touchée par une voiture piégée, le bilan est lourd

Les Palestiniens se sont rassemblés samedi dans certaines parties de la Cisjordanie occupée pour protester contre la poursuite de l’occupation israélienne et le bombardement continu de Gaza. Des rassemblements de solidarité ont également été organisés dans le monde entier pour marquer le Jour de la Nakba ou «La Catastrophe», lorsque le nettoyage ethnique de 750 000 Palestiniens par les milices sionistes a eu lieu pour créer l’État d’Israël.

Au moins 140 Palestiniens, dont 39 enfants, ont été tués dans la bande de Gaza depuis lundi. Environ 950 autres ont été blessés. En Cisjordanie occupée, les forces israéliennes ont tué au moins 13 Palestiniens. Les affrontements entre la police israélienne et les manifestants palestiniens se sont poursuivis dans la nuit à Jérusalem-Est occupée.

Lire aussi:   Mali : la force française Barkhane touchée par une voiture piégée, le bilan est lourd

Au moins neuf personnes en Israël ont également été tuées, et un nouveau décès a été signalé samedi à Ramat Gan. L’armée israélienne a déclaré que des centaines de roquettes avaient été tirées de Gaza vers divers endroits en Israël et qu’elle avait ajouté des renforts près des terres orientales de l’enclave.

À mesure que la violence s’intensifie, la crise humanitaire ne cesse de s’aggraver, des milliers de familles palestiniennes se réfugiant dans des écoles gérées par les Nations Unies dans le nord de Gaza pour échapper aux tirs d’artillerie israélienne. L’ONU a déclaré qu’elle estimait qu’environ 10 000 Palestiniens avaient quitté leurs maisons à Gaza au milieu de l’offensive israélienne.

Advertisement
Lire aussi:   Mali : la force française Barkhane touchée par une voiture piégée, le bilan est lourd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici